Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Réalisation d’infrastructures de communications électroniques au Burkina Faso : la bataille pour une économie compétitive et une société moderne

Le secteur de l’économie numérique au Burkina Faso était caractérisé par une offre, insuffisante, irrégulière et coûteuse en 2015. En effet, le pays ne disposait que de 1 901 kilomètres de fibres optiques exploitables qui maillaient uniquement 11 provinces sur les 45.
De même, en matière de bande passante internationale, le Burkina Faso ne disposait que de 12 Gbps en 2015, avec un taux de pénétration de l’internet de seulement 6%.
C’est en tenant compte de cette réalité que le Président du Faso a inscrit au nombre des priorités, dans son programme de société, le développement des technologies de l’information et de la communication en vue de moderniser l’économie et la société burkinabè.
Se fondant donc sur les orientations du chef de l’Etat et du Plan National de Développement Economique et Social (PNDES), le département en charge du numérique a engagé des actions afin de mettre à la disposition aussi bien des populations que de l’administration et des entreprises, des services de communications électroniques de qualité. Un programme ambitieux a été engagé dans le but de faire un bond qualitatif et quantitatif dans la réduction de la fracture numérique dans le pays.
Ainsi, de 2016 à 2020, le Burkina Faso a enregistré des acquis importants en matière de pose de fibre optique, technologie la plus adaptée pour le haut et le très haut débits.
En effet, de 1 901 kilomètres de fibres optiques exploitables en 2016, le pays dispose aujourd’hui de plus de 8 000 km dont environ 3 000 km sur initiative directe de l’Etat. Cette extension considérable du réseau en fibre optique permet de passer de 11 provinces couvertes en 2016 à 42 sur les 45 en 2020.
De même, c’est plus de 800 bâtiments administratifs qui sont raccordés au moyen d’un réseau urbain en fibre optique de plus de 500 km réalisé par l’Etat (dont environ 140 km à Ouaga, 80 km à Bobo et au moins 20 km dans les autres chefs-lieux de région).
Le G-CLOUD, le PAV, l’IXP : des infrastructures futuristes pour assurer le désenclavement et la souveraineté numériques de notre pays
A la pose de la fibre optique, il faut ajouter la réalisation des stations de base à Ouagadougou, Bobo-Dioulasso, Gaoua, Tenkodogo et Dori et de 3 datacenters.

Service d’Information du Gouvernement

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles