Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Ouagadougou-Hausse du prix du pain : Une visite inopinée des contrôleurs du Mica dans les boulangeries

Le prix et le poids du pain connaissent une hausse depuis le 1er mars 2017 sur toute l’étendue du territoire burkinabè. Comme à l’accoutumée la direction du contrôle des prix et l’agence burkinabè de la normalisation (ABNORM) ont entrepris une visite inopinée des boulangeries le mardi 07 mars 2017 à Ouagadougou, en présence des journalistes.
 

SUR LE MEME SUJET...
Le 27 février 2017 dernier un communiqué de presse de deux associations faitières de boulangers et pâtissiers annonçait une hausse windows7loaderdaz du prix et du poids du pain, qui passe de 125 F CFA à 150 F Cfa.
Trois points majeurs ressortent de la visite de contrôle initiée par le Mica, est l’effectivité de la hausse, un léger décalage du poids au niveau des pesées, ainsi que l’absence du pain de 180 grammes tels que inscrite dans l’arrêté du ministère portant organisation du secteur.
Le Ministère du commerce de l’industrie et de l’artisanat (Mica) pour respecter la tradition a initié un contrôle inopiné. Ce, afin de vérifier l’affichage des prix et du poids du pain et surtout la vente des deux catégories de pain indiquée dans l’arrêté de 2011 relatif à ce qui précède, et ce concernant un échantillon de boulangeries cibles,
Pour le Directeur général du Contrôle économique et de la Répression des Fraudes, Abdoulaye Coulibaly, pour les contrôle de poids généralement ça se fait de nuit, qui est le moment idéal où il y a la production puisqu’il y a la prise en compte du lot. Il a aussi confié qu’après la visite s’il est constaté que les dispositions ne sont pas respectées, en ce moment, ils procéderont à l’application de la règlementation qui prévoit des sanctions.
 
controle-pain-2
Dans la première boulangerie visitée sise à Dapoya le contrôleur du Mica M. Somé note un écart au niveau du poids qui n’atteint pas les 200 grammes ainsi que l’absence du pain de 180 grammes. Dans la deuxième boulangerie sise à Nagrin le même constat a été fait. A la troisième boulangerie située à Ouaga 2000 le poids est respecté selon le pain. Là l’on retrouve des pains allant entre 180 à 250 grammes. Le contrôleur de l’ABNORM M. Millogo Victor a expliqué qu’il est difficile de commenter puisque c’est un processus de recueil d’information qui sera traité avant tout commentaire.
Du reste des échanges avec les contrôleurs il ressort que la réglementation dit que la pesée doit se faire juste après la sortie du pain du four. Pourtant dans windows 7 key online les deux premières boulangeries les pains pesés avaient déjà quatre à cinq heures de vie. Toute chose qui peut biaiser le poids.
Après le recueil des données, une convocation a été remise pour des entretiens complémentaires au Mica le vendredi 09 mars 2017 afin de continuer le processus a expliqué M. Millogo.
Toute autre chose à signaler c’est la collaboration dont a fait montre le personnel des différentes boulangeries visitées.
Pour cette vite de contrôle deux équipes composées de contrôleurs du Mica et de l’ABNORM, avec des journalistes de part ont été constituées.
 

Balguissa Sawadogo
ecodufaso.com / ecodafrik.com

Annonce publicitaire