Connecte-toi avec nous

Finances

   |

Economie – Développement au Burkina : L’UE concède un appui budgétaire de plus de 76 ,746 milliards de F CFA

Dans le cadre de l’appui à la sécurité alimentaire et nutritionnelle, à l’agriculture durable et à la résilience au Burkina Faso, la Commission de l’Union Européenne accompagne le pays avec  un appui budgétaire à hauteur de plus de 117 millions d’euros, soit plus de 76,746 milliards de F CFA.
 
La signature de l’accord de financement a été matérialisée le lundi 27 février 2017 à Ouagadougou informe un communiqué émanant de la direction de la communication du ministère en charge de l’Economie.
 
Le Ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, Madame Hadizatou Rosine COULYBALY/SORI et le Directeur Général de la Coopération internationale et le Développement de la Commission Européenne, Monsieur Stéfano Manservisi, ont procédé le lundi 27 février 2017 à la signature d’un accord de financement sous forme d’appui budgétaire, sous la présidence de SEM le Premier Ministre, Paul Kaba THIEBA
Selon le communiqué, par cet accord, l’Union européenne met à la disposition du Burkina Faso, un montant de 117 millions d’euros, soit plus de 76,746 milliards de F CFA pour le financement du Programme d’appui à la sécurité alimentaire et nutritionnelle, à l’agriculture durable et à la résilience au Burkina Faso (PASSANAD).
Ce programme d’appui budgétaire sectoriel entre dans le cadre de 11e Fonds Européen de Développement. Il a pour objectif global de contribuer à la réduction de la pauvreté au Burkina Faso, à travers l’amélioration de la gouvernance dans le domaine de la sécurité alimentaire et nutritionnelle et du renforcement de la résilience.
A travers ce programme il est tout aussi visé, l’amélioration des capacités financières du gouvernement pour l’atteinte des objectifs de la politique nationale de sécurité alimentaire et nutritionnelle (PNSAN) , l’appui du gouvernement à mettre en œuvre les réformes institutionnelles et politiques de la sécurité alimentaire et nutritionnelle et de l’agriculture durable et pour répondre aux besoins essentiels de la population dans le domaine de la sécurité alimentaire, et nutritionnelle, la prévention de la malnutrition, l’amélioration des revenus et la résilience des ménages vulnérables face aux chocs, incluant ceux liés aux changements climatiques explique le même communiqué.
Le PASSANAD est placé sous la tutelle technique du Ministère de l’Agriculture et des Aménagements Hydrauliques (MAAH) et il est prévu pour une durée de cinq ans (jusqu’en 2021).
En rappel, le Programme Indicatif National(PIN) du 11e FED pour le Burkina est une subvention (don) d’une «  enveloppe A » initiale globale de 623 millions d’euros, soit environ 408,66 milliards de francs FCFA, mise à la disposition du pays pour la période 2014-2020.
 
Les principaux secteurs de financement sont : la Gouvernance (325 millions d’euros, soit 213,19 milliards de FCFA), la Santé (80 millions d’euros, soit 52,48 milliards de FCFA), la sécurité Alimentaire et Nutritionnelle, l’Agriculture Durable et l’Eau (190 millions d’euros, soit 124,63 milliards de FCFA).

Balguissa Sawadogo
ecodufaso.com / ecodafrik.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.