Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Clôture de l’AG des EPE : Les EPE invités à s’inscrire dans la démarche qualité

La 22e session de l’Assemblée générale des Etablissements publics de l’Etat (EPE) s’est achevée hier 15 juillet 2021 dans l’après-midi, à Ouagadougou. Le Premier ministre était représenté à la cérémonie par le ministre en charge de l’Education nationale, Stanislas Ouaro. A la fin des travaux, les états financiers exercice 2020 de 112 EPE ont été approuvés.

Initialement prévu pour se tenir en deux jours, les travaux de la 22e session de l’Assemblée générale des établissements publics de l’Etat (EPE), qui ont débuté dans la matinée du 15 juillet 2021, se sont achevés le même jour, dans la soirée. La journée a permis d’examiner les états financiers de 112 EPE et des Fonds nationaux, mais aussi les rapports d’explications des structures qui n’ont pas pu produire leurs états financiers. Ces derniers ont été interpelés par l’AG et invités à se mettre en règle et présenter leurs états financiers à la prochaine session, en juillet 2022.

Dans le discours de clôture du Premier ministre, livré par le ministre en charge de l’Education nationale, Christophe Joseph Marie Dabiré a relevé que beaucoup reste à faire pour satisfaire les usagers des EPE, par des prestations de qualité, à moindre coût. C’est pourquoi, il invite à la mise en place et à la consolidation des outils de bonne gouvernance.

Le chef du gouvernement, président par délégation de l’Assemblée générale des EPE, a insisté sur la concertation et le dialogue, pour améliorer le climat social au sein des établissements, et la nécessité de s’inscrire dans la démarche qualité.

La réflexion sur le thème de cette session, à savoir la qualité du service rendu aux usagers par les EPE, a permis de dégager les difficultés rencontrées par les établissements pour aller vers cette démarche qualité et améliorer leur performance. Il s’agit de questions budgétaires, mais aussi de la capacité des administrateurs, et surtout la tarification de certaines prestations qui demande à être actualisée. En effet, selon le ministre délégué au budget, Clémence Yaka, certains prix appliqués aux prestations dans des EPE datent de 40 ans. Il faut donc les adapter à la réalité actuelle, pour améliorer les recettes des structures concernées.

L’Assemblée générale a également recommandé la poursuite des réflexions pour une rationalisation des dépenses des EPE et l’organisation de rencontres sectorielles par les ministères en charge de la tutelle technique des EPE. Les Fonds nationaux ont été invités à revoir la qualité du portefeuille clients et améliorer le taux de recouvrement des créances.

Le chef du gouvernement a adressé ses félicitations et encouragements aux dirigeants et à l’ensemble des travailleurs des établissements publics de l’Etat qui font preuve de loyauté, de patriotisme et de professionnalisme dans l’accomplissement de leurs missions, dans des conditions parfois difficiles.

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles