Connecte-toi avec nous

International

   |

Zone euro : les derniers indicateurs d’août ravivent la crainte de la déflation

A 0,3 %, le taux d’inflation en août est revenu à son plus bas niveau depuis octobre 2009.
La France obtient l’organisation d’un grand sommet européen consacré à la croissance le mois prochain.

L’inflation en zone euro est tombée à son plus bas depuis octobre 2009. A 0,3 % sur un an au mois d’août, le chiffre n’a pas surpris les économistes et résulte notamment du recul des prix de l’énergie (- 2 %) et de l’alimentaire (- 0,3 %), toujours volatils. En revanche, il faut voir un signe encourageant dans le rebond de l’inflation sous-jacente (+ 0,9 %) grâce à la hausse des prix de produits industriels.

Cette tendance globalement baissière aggrave la menace de déflation, mais, surtout, risque de peser sur les anticipations d’inflation à moyen et long terme.

« L’inflation ne cesse d’être revue à la baisse et ne devrait pas dépasser 0,5 % en 2014 et 0,7 % en 2015 dans la zone euro », estime Philippe Gudin, chef économiste pour l’Europe chez Barclays. Il impute cette faiblesse aux ajustements de prix, notamment dans les pays du Sud qui ont mené de grandes politiques d’ajustement structurel pour revitaliser leur compétitivité. En Italie, par exemple, les prix ont reculé de 0,1 % en août par rapport à la même période de l’an dernier, une première dans ce pays depuis 1959.

L’annonce de nouveaux projets de réformes dans les pays en panne de croissance comme l’Italie ou la France est positive pour la relance de l’activité mais peut pousser l’inflation à la baisse. « La BCE ne veut pas combattre ces ajustements, qu’elle estime nécessaire, mais elle veut aussi éviter que les anticipations d’inflation entre cinq et dix ans ne s’éloignent de la zone des 2 % », poursuit Philippe Gudin. Or, elles sont aujourd’hui en dessous. C’est notamment cette crainte qui explique le discours de Mario Draghi, le président de la BCE, à Jackson Hole, fin août. Il y a souligné le besoin de ménager la demande à court terme afin d’éviter le cocktail empoisonné d’une croissance et d’une inflation faibles.

Si la BCE a agi en juin dernier avec de nouvelles mesures (un taux négatif pour forcer les banques à prêter les fonds, un programme d’octroi de liquidités de plusieurs centaines de milliards d’euros et la possibilité de racheter des titres adossés à des actifs), elle va prendre le temps, lors de son comité de politique monétaire cette semaine, d’examiner les premiers effets de son action. Pas de nouvelles mesures à attendre, donc, malgré les nouveaux chiffres de l’inflation en zone euro et du chômage (11,5 %). En revanche, la banque centrale espère des Etats qu’ils accélèrent les réformes structurelles (ce qui plaît à l’Allemagne) mais aussi qu’ils évaluent l’impact de la politique budgétaire sur l’activité, et que ceux qui ont des marges de manoeuvre – comme l’Allemagne – les utilisent. Mario Draghi, qui a clairement passé le relais aux Etats, attend une meilleure coordination des politiques économiques dans la zone euro.

La France, dont la croissance atone (0 % au deuxième trimestre) l’empêche de ramener son déficit public au seuil de 3 %, s’est immédiatement précipitée dans la brèche. A la veille du Conseil européen de ce week-end, François Hollande a demandé l’ouverture d’une grande conférence sur la croissance en zone euro. Il s’agit « d’adapter le cadre budgétaire européen pour éviter la stagflation ou la déflation en coordonnant les efforts des Etats membres et en ajustant le rythme », explique-t-on à l’Elysée. Il faut aussi relancer l’investissement. Dans la zone euro, la chute de l’investissement depuis la crise financière de 2008 est évaluée à 450 milliards d’euros. Jean-Claude Juncker, le nouveau président de la Commission européenne, a donc proposé un plan d’investissement de 300 milliards d’euros sur trois ans. ■

Les Echos.fr

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles