Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Zambie : les importations de viande mettent en danger 4000 emplois chez Zambeef

Zambeef Product Plc, l’un des plus grand producteurs et transformateur de viande de la Zambie, a indiqué que 4000 de ses employés pourraient se retrouver congédiés en raison des importations de viandes à bas prix sur son marché local.

Selon Ryan Crause, l’un des principaux dirigeants de la société, ces importations ont fait baisser de façon drastique les performances de la compagnie et affecté tous les petits producteurs qui sont impliqués dans l’élevage. Ainsi, explique le dirigeant, à titre d’exemple, le nombre d’animaux abattus par mois est passé de 2000 à 1300. «Si nous continuons à enregistrer des baisses dans nos ventes, il est fort possible que nous en arrivions à fermer nos abattoirs, ce qui déboucherait sur le chômage d’au moins 4000 de nos employés».

Déjà, la compagnie a récemment interrompu ses achats de bétail en raison de l’importance de son stock actuel. Interpellé, le ministère zambien du commerce et de l’industrie a répondu par la voix de son secrétaire permanent, Siazongo Siakalenge, qu’il prenait le problème très au sérieux. «Nous nous penchons actuellement sur cette situation, et ce n’est pas dans l’intérêt du gouvernement que les importations de bœuf et de produit à base de viande bovine se poursuivent légalement ou illégalement. Aussi des discussions sont-elles en cours avec le ministère de l’agriculture et de l’élevage et celui de la santé et nous prévoyons prochainement une réunion pour essayer d’apporter une solution à ce problème» a-t-il déclaré.

Zambeef qui génère annuellement un CA d’environ 255 millions de dollars emploie 5500 personnes.

Aaron Akinocho
agenceecofin.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.