Connecte-toi avec nous

Non classé

   |

Wall Street subit quelques prises de bénéfices

Après avoir enchaîné les records ces derniers temps, la Bourse de New York fait une pause ce mercredi. La journée sera marquée par la réouverture du marché obligataire américain au lendemain d’un jour férié.
Les marchés d’actions américains abordent la séance en légère baisse. Dans les premiers échanges, le Dow Jones recule de 0,27 % et le Nasdaq de 0,35 %.

Hier, les indices Dow Jones et S & P 500 ont atteint de nouveaux records pour la cinquième séance de suite mardi à la clôture. Les volumes ont été réduits, la journée étant fériée aux États-Unis pour le Veterans Day.

Le S & P-500 a ainsi inscrit son 40e record historique de clôture de l’année et il faut remonter à mai 2013 pour retrouver une série de cinq records de clôture d’affilée. L’indice a gagné plus de 9,5 % depuis le plus bas de six mois touché le 15 octobre, grâce à des indicateurs économiques encourageants et à des résultats de sociétés solides.

«L’essentiel de la saison des résultats est derrière nous, il est logique d’observer un calme comme celui de cette semaine sur les marchés», selon les spécialistes de JPMorgan Funds. Les données Thomson Reuters incluant 449 sociétés du S & P-500 ayant publié leurs résultats trimestriels montrent que 74,6 % ont dépassé les attentes, un ratio à comparer à une moyenne de 63 % depuis 1994 et 67 % sur les quatre derniers trimestres.

Sur le marché des changes, l’euro montait face au dollar mercredi dans un marché calme après des jours fériés aux États-Unis et en Europe, tandis que la baisse du yen face au billet vert semblait enrayée. La devise européenne valait 1,2482 dollar, contre 1,2474 dollar hier au soir. Le dollar baissait face à la devise japonaise, à 115,36 yens contre 115,74 yens hier.

Le pétrole coté à New York recule encore à l’ouverture, les investisseurs s’interrogeant toujours sur la possibilité que l’Organisation des pays exportateurs de pétrole décide de diminuer sa production pour résorber en partie l’abondance d’offre sur le marché mondial. Le baril de «light sweet crude» (WTI) pour livraison en décembre cède 1 dollar à 76,94 dollars.

Les valeurs à suivre

Du côté des valeurs, JPMorgan Chase (-1,35%) a indiqué en milieu de séance qu’elle allait payer au total 1,01 milliard de dollars aux autorités américaines et britannique dans le cadre d’accords annoncés un peu plus tôt dans la journée sur les manipulations supposées de l’énorme marché des changes

Le chimiste Dow Chemical (+0,93 %), sous pression d’un actionnaire activiste, a augmenté de 13,5 % son dividende trimestriel et annoncé un programme de rachats supplémentaire de ses propres actions de 5 milliards de dollars.

Le milliardaire et investisseur activiste américain Bill Ackman, l’une des voix les plus influentes de Wall Street, s’est emparé de près de 10 % du capital du groupe de santé animale Zoetis (-0,32 %), ex-filiale de Pfizer, avec un associé.

Le constructeur automobile General Motors (-0,32 %) a annoncé hier au soir la suppression de plus de 500 postes dans deux de ses usines aux États-Unis afin de s’ajuster «aux demandes du marché».

Yahoo (+1,35 %) a annoncé le rachat pour environ 640 millions de dollars du spécialiste de la publicité en vidéo Brightroll, une opération qui lui permettra de renforcer son offre de services aux annonceurs. Par ailleurs, au moins deux des principaux actionnaires de Yahoo, mécontents de la gestion de Marissa Mayer, ont demandé au directeur général d’AOL Tim Armstrong d’explorer les voies d’une fusion entre les deux groupes et de prendre les rênes du nouvel ensemble.

Caesars Entertainment (+7,45 %) a conclu avec un accord avec ses créanciers sur les grandes lignes d’un plan de restructuration qui prévoirait un dépôt de bilan de sa principale filiale en janvier selon Bloomberg.

Herve Rousseau
lefigaro.fr

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles