Connecte-toi avec nous

Finances

   |

Vantage Capital veut développer les financements mezzanine en Afrique

Le fonds d’investissement sud-africain Vantage Capital qui revendique le leadership des financements mezzanine en Afrique, a décidé d’injecter 10 millions $ au sein du groupe ougandais Simba Properties, afin de soutenir le développement de deux de ses projets immobiliers et d’assurer la maintenance de trois autres.

Les financements mezzanine sont des apports de capitaux par prêts dont la caractéristiques est d’être extrêmement risquée, parce que la dette qui en découle est remboursée après les prêts bancaires classiques. Toutefois lorsqu’ils sont bien montés, les financements mezzanine sont une source importante de revenus pour les fonds d’investissement, car ils perçoivent non seulement une partie des intérêts à un taux élevé, mais également, ils deviennent actionnaires de l’entreprise financée avec les intérêts restants et peuvent toucher une partie du bénéfice généré par le projet financé.

Dans ce sens, Patrick Bitature qui est le fondateur et président directeur général du groupe Simba, a fait savoir que Vantage Capital lui apportait une « forme nouvelle et excitante » de financement en Afrique de l’est. Chez Vantage Capital, on salue la possibilité que cette opération lui donne de poursuivre sa stratégie de vulgarisation des financements mezzanine sur le continent africain.

« L’investissement dans le développement de Simba Properties est en droite ligne avec la stratégie pan-africaine de Vantage visant à se concentrer sur les marchés à forte croissance d’Afrique tels que les pays membres de la Communauté est-africaine, le Ghana, le Nigeria, et certains des pays de la Communauté de développement d’Afrique australe », a commenté pour sa part Warren Van Der Merwe, directeur des opérations chez Vantage Capital.

Simba Properties représente la première intervention de Vantage Capital en Ouganda mais est son douzième investissement pour ce deuxième fonds de financements mezzanine qui est déjà investi à plus de 80%. La firme d’investissement a d’ailleurs déjà débuté la mobilisation du troisième round de ce type de fonds qui devrait être bouclé au premier trimestre avec un objectif de mobilisation de 250 millions $.

Idriss Linge
agenceecofin.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles