Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Valorisation du textile/ Dan’Fani Fashion Week : Des acteurs apprécient

Cadre de promotion du textile africain en général et du Faso Danfani en particulier, les activités du Dan’Fani Fashion Week lancées le 29 août 2015 se poursuivent jusqu’au 5 septembre 2015 sur les abords de l’Avenue Kwamé Nkrumah. Nous avons recueilli l’appréciation de quelques acteurs qui louent l’initiative.

Moustapha Coulibaly, exposant malien

Moustapha ColibalyNous exposons au Dan’Fani Fashion Week un peu de tout notamment le Kêrka, habit traditionnel du Nord du Mali, le pagne tissé, le bogola de la région de Ségou. Nous sommes comblés du niveau que les burkinabè ont voulu accorder à cet évènement pour la première édition. La présence du ministre de la communication nous rassure également et cela montre à quel point les burkinabè sont engagés pour valoriser ce créneaux. Nous sommes là pour apprendre aux cotés des burkinabè et pourquoi pas en faire autant au Mali.

Le Ministre de la Communication, Porte-parole du Conseil National de la Transition, M. Frédéric Nikiema

Frédéric-Nikiema-AC’est une initiative à saluer et à louer. Elle permet de mettre en valeur le pagne traditionnel, le Faso Danfani, et aussi de mettre en valeur le textile de façon générale. Il y a quelques années le coton était le premier produit d’exportation au Burkina Faso. Mais nous reconnaissons que toutes les potentialités n’avaient pas été développées en son temps. L’organisation de cette activité qui permet de mettre en exergue un pan entier de l’économie qu’on peut développer à travers l’art vestimentaire, les filatures la teinture, je pense que c’est une activité innovante à encourager et nous allons donc au niveau du gouvernement nous assurer qu’on lui apporte tout le soutien pour qu’elle puisse réaliser et réussir dans cette initiative qui est fondamentale pour l’émergence de ce secteur au Burkina Faso.

Présidente du Comité d’Organisation, Mme Marguerite Doannio/ Sou

Magurite-Doannio-SouCe salon vise à donner l’opportunité à tous les acteurs qui interviennent dans le secteur de la fabrication du textile artisanal de bien vivre de leur travail. Ce qu’on veut à travers ce salon c’est vraiment qu’il soit un grand marché pour le textile artisanal. Par ce que comme on l’a dit le pagne tissé le Faso Danfani n’a même plus besoin d’être valoriser. On sait que c’est désormais un produit de grande qualité, c’est même un produit de luxe. Ce qu’il faut maintenant c’est en faire une promotion digne de son nom.

Claudia Rosina Sanou, exposante

Claudia Rosina SanouJe confectionne des sacs et des chaussures, des boucles d’oreilles, des bracelets et colliers en Faso Danfani. Ces articles peuvent être lavés s’il y a la poussière dessus sauf ceux confectionnés avec le cuir. Pour ce qui concerne le Dan’Fani Fashion Week c’est une bonne initiative. Je suis confiante que l’objectif recherché soit atteint puisque maintenant même nos dirigeants portent le pagne tissé Faso Danfani. Souvent j’ai des clients qui me demandent le motif de pagne que portait le Premier Ministre ou même certains ministres et responsables politique.

Interview réalisée par Balguissa Sawadogo

Balguissa Sawadogo
Ecodufaso.com/ Groupe Ecodafrik

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles