Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Valorisation des produits locaux : Le chapeau de Saponé a son label

Le ministre Harouna Kaboré a dévoilé le logotype du chapeau de Saponé

Le majestueux chapeau de Saponé a désormais son label.  La cérémonie de dévoilement du label a été effective le 4 Juillet 2020 à Saponé, sous la houlette du ministre du commerce, de l’industrie et de l’artisanat Harouna Kaboré, du ministre de la culture des arts et du tourisme, Abdoul Karim Sango, et du maire de Ouagadougou Armand Pierre Béouindé.

Produit artisanal typique de la commune rurale de Saponé, le chapeau de Saponé est devenu un emblème national. Toutefois, au-delà de l’aspect culturel, le chapeau génère des revenus de par sa chaîne de production, à savoir la fourniture de la matière première, le tissage, et la commercialisation.  « Il est un moyen de promotion économique, une activité très rémunératrice pour peu que la filière fasse l’objet d’une saine organisation et d’une bonne promotion », a précisé le ministre en charge du commerce Harouna Kaboré.

L’identité visuelle permet de reconnaitre le produit à sa charte graphique. De ce fait, le chapeau de Saponé doit être identifiable et reconnaissable facilement sur le marché national et international pour tout consommateur. « Cet élément graphique devra en outre contribuer à la valorisation du chapeau et permettre aux consommateurs de l’identifier conformément aux prescriptions du cahier de charges du règlement d’usage du label, tout en limitant les risques de confusion de copie ou de reproduction illicite », précise Harouna Kaboré. Au ministre de la culture des arts et du tourisme d’ajouter : «C’est aussi un élément de reconnaissance qui participe à la promotion du tourisme». De ce fait, la labellisation va ainsi permettre de faciliter la reconnaissance et l’identification du chapeau, et contribuer à lutter contre sa contrefaçon, toute chose qui est bénéfique pour la commune rurale de Saponé mais aussi pour le Burkina Faso.

Le prix d’un chapeau varie entre 2500 et 5000 F CFA

La représentante de la coopérative villageoise des producteurs des chapeaux de Saponé, Assèta Kaboré reconnait que le chapeau représente une importante source de revenus surtout pour  les femmes. Elles ont donc promis de jouer leur partition pour l’atteinte des objectifs poursuivis par la labellisation.

Selon le ministre en charge du commerce, le chapeau de Saponé est un objet d’art qui, au-delà de son origine, est devenu un symbole de la culture burkinabè et un instrument de fierté nationale surtout dans ses accoutrements traditionnels tant à l’intérieur du pays qu’à l’extérieur. Pour l’anecdote,  c’est le Naaba KOUDA, qui demanda quelque chose pour se protéger le crâne du soleil, après s’être fait rasé la tête. C’est ainsi que naquit le devenu fameux chapeau de Saponé.

De retour de Saponé

Sombéwendin Micheline Nanéma

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Annonce publicitaire