Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Utilisation et gestion des pesticides au Burkina Faso : Une quarantaine de professionnels des médias édifiés sur la question

Le DG de la DGPV, Pascal SOUBEIGA a invité les journalistes à devenir de bon relais pour la vulgarisation des bonnes pratiques (crédit Photo MAAH)

Le Ministère de l’Agriculture et des Aménagements Hydro-Agricoles (MAAH) à travers la Direction Générale des Productions Végétales (DGPV) a initié le vendredi 25 octobre 2019 à Ouagadougou, une session de formation et d’information portant sur la gestion et l’utilisation des pesticides au Burkina Faso.

Le Burkina Faso à l’exemple de beaucoup d’autres pays dans le monde en vue de faire face aux menaces pour la santé des végétaux a intégré depuis de nombreuses années, l’utilisation des pesticides dans le quotidien des producteurs agricoles.

« Un pesticide est une substance utilisée pour lutter contre des organismes considérés comme nuisibles. C’est un terme générique qui rassemble les insecticides, les fongicides, les herbicides, les parasiticides. »

Mais la manipulation de ces produits à base de composition chimique qui peuvent être toxique pour santé humaine, animales et végétale comporte des avantages et aussi conséquences. C’est pourquoi toute la chaîne de production commercialisation et d’utilisation est suivi de très près par les autorités chargées de ces questions.

A ce propos, l’objectif de la session d’information et de formation vise à renforcer les connaissances des journalistes sur la gestion rationnelle et sécurisée des produits phytosanitaires pour une sensibilisation efficace du public sur le sujet.

Selon le Directeur général des Productions Végétales, Pascal Soubeiga, représentant le Secrétaire Général du Département, les produits phytosanitaires occupent une place considérable dans la protection des végétaux contre les ravageurs et les maladies. Cependant, l’utilisation de ces substances suscite de nombreuses inquiétudes au regard de leur dangerosité sur les cultures, l’environnement et sur les hommes lorsqu’elles ne sont pas appliquées à bon escient. D’où la nécessité d’une gestion rationnelle et durable des produits phytosanitaires.

Monsieur René Sanou, Chef de service à la DPGV

Au cours de la session, les modules dispensés  ont porté sur des généralités des pesticides, les risques liés à leur utilisation, les bonnes pratiques d’utilisation et le cadre législatif et réglementaire du contrôle de la gestion des produits phytosanitaires.

Le Chef de Service René Sanou, principal communicateur a épilogué durant quatre heure sur les connaissances techniques des pesticides agricoles ainsi que les risques et bonnes pratiques liés à leur utilisation. Pour lui, les intoxications alimentaires sont dues au taux élevé de résidus de pesticides. Aussi, l’utilisation de pesticides non recommandés, le non-respect des doses, la consommation accidentelle de semences traitées aux pesticides et le non-respect du délai avant récolte et de rémanence dans les denrées stockées contribue et l’augmentation des taux a indiqué Monsieur René Sanou.

A noté que l’utilisation des pesticides est règlementée par la Loi N26/2017 an du 15 mai 2017.

Balguissa Sawadogo
Eocudfaso.com/Ecodafrik.com

Annonce publicitaire

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles