Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Emballages et sachets plastiques non biodégradables : Les utilisateurs invités au respect de la loi

Le ministère de l’Environnement, de l’économie verte et du changement climatique a initié, le 25 septembre 2017, une opération de contrôle inopiné de deux unités industrielles de la ville de Ouagadougou. L’objectif était de faire respecter la loi N. 07-2014/AN portant interdiction de la production, de l’importation, de la commercialisation et de la distribution des emballages et sachets plastiques non biodégradables.
La société burkinabè des filières alimentaires (SBFA) et la Société des plastiques du Faso (FASOPLAST) ont reçu, le 25 septembre 2017, la visite des agents contrôleurs du ministère de l’Environnement, de l’économie verte et du changement climatique.
Cette opération de contrôle avait pour objectif de faire respecter la loi N. 07-2014/AN portant interdiction de la production, de l’importation, de la commercialisation et de la distribution des emballages et sachets plastiques non biodégradables. FASOPLAST est une unité industrielle spécialisée dans la production des emballages et sachets plastiques au profit d’autres unités industrielles qui sollicitent ses services. La société burkinabè des filières alimentaires (SBFA), quant à elle, est une unité industrielle qui se contente d’utiliser les emballages plastiques pour le conditionnement des ses produits.

sachets-non-biodégradables-1

Les stocks des unités industrielles été contrôlés


L’opération a consisté à contrôler les factures, les bons de commande et autres documents administratifs de ces unités industrielles. Les stocks des matières premières ont également été contrôlés par les « chasseurs » des emballages et sachets non biodégradables. Heureusement, toutes les deux unités visitées étaient en règles vis-à-vis de la loi.
Aux dires des responsables de ces unités industrielles, des dispositions ont été prises pour être en règle vis-à-vis de la loi. D’ailleurs les responsables de ces deux sociétés affirment avoir été associées au processus qui a aboutit au vote de cette loi et à la mise en application de cette loi. Et chacun y est allé de sa petite idée pour y arriver. S’approvisionner en matières premières éthylène alimentaire, utiliser de la matière non recyclée pour la fabrication de nos différents produits et s’assurer que l’entreprise travaille avec les meilleurs prestataires producteurs de matière éthylène sont les astuces utilisées par FASOPLAST, a confié Dominique S. Senghor, Directeur d’exploitation.
sachets-non-biodégradables-2

Des techniques internes utilisées pour observer le comportement des sachets utilisés sur le terrain


Pour Issouf Tiendrébégo, Directeur administratif et du personnel de la SBFA, la qualité des emballages importés par la SBFA est testée au niveau du ministère de l’Environnement, de l’économie verte et du changement climatique qui, lui, a les moyens techniques de vérifier qu’ils répondent à la norme.
Pour que la lutte contre l’utilisation des sachets non biodégradables soit efficace, la Directrice régionale de l’Environnement, de l’économie verte et du changement climatique, Haoua Fofana, a invité tous les acteurs à accompagner le ministère de l’Environnement, de l’économie verte et du changement climatique.

Moubarak SILGA
Ecodufaso.com/ Ecodafrik.com

 

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles