Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Usine d’égrenage du coton bio de Koudougou : Un taux de réalisation de 55 % du chantier

Le ministre du commerce laissant un mot dans le livre d’or

 

Le ministre du commerce, de l’industrie et de l’artisanat Harouna Kaboré a effectué le 14 Février 2019, une visite commentée du chantier de construction de l’usine d’égrenage de coton bio à Koudougou. Une visite qui fait suite à celle du Président du Faso, le 27 septembre dernier.

Le ministre du commerce Harouna Kaboré a pu constater l’état d’avancement de l’usine. Il s’est dit satisfait du niveau d’exécution qui est de 55 %, un taux d’exécution conforme au planning. La mise en marche effective de l’usine est très attendue. Elle permettra non seulement de consolider la chaine de valeur, mais également de pérenniser la sous filière coton biologique. Une filière qui compte plus de 8000 petits producteurs dont 58% de femmes et qui va  contribuer à la lutte contre la pauvreté en milieu rural. C’est un projet qui créera de nouveaux emplois directs et indirects, dans un contexte économique où l’industrie est le principal employeur. Au plan social, la mise en place d’une unité d’égrenage de coton biologique sera un facteur motivant car il permettra, à de bonnes dates,  aussi bien le  paiement du revenu du coton des producteurs que l’égrenage du coton. Sur le plan environnemental, le développement de cette sous filière permettra une bonne conservation des sols et une préservation des ressources naturelles en milieu rural.

La visite commentée du chantier en construction

La SECOBIO (Société d’égrenage de coton Biologique) est le fruit d’un partenariat entre la SOFITEX et l’Union Nationale des Producteurs de Coton du Burkina Faso (UNPCB) avec le soutien technique financier du Département de l’Agriculture des États-Unis (USDA) à travers la CRS.La SECOBIO aura un capital d’un milliard neuf cent soixante millions (1 960 000.000) de francs CFA. Un capital reparti,  comme suit, l’UNPCB 51,02% du montant du capital. Elle (UNPCB) bénéficie, en plus de 300  000 000 F CFA de fonds propres à mobiliser, d’une subvention de CRS pour l’achat des équipements à hauteur de 700 000 000 de F CFA et la SOTITEX 48,49 % du montant du capital.

La pose de la 1ére pierre de l’usine est intervenue le jeudi 15 février 2018 en marge du lancement officiel de la campagne de promotion de la 1ère édition du Salon International du Coton et Textile (SICOT).

 

Sombéwendin Micheline Nanéma

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Annonce publicitaire