Connecte-toi avec nous

Développement

   |

United Bank of Africa rebondit sur le Nigeria Stock Exchange et réduit sa contre-performance annuelle

Le groupe bancaire nigérian United Bank of Africa a débuté la semaine boursière, sur une très forte hausse de son cours, dont le taux de progression était encore de 9,53% en milieu de journée sur le Nigeria Stock Exchange, le 10 novembre 2014, après avoir terminé en hausse de 2,14% vendredi 7 novembre 2014, en fin de semaine passée.

Désormais, le titre se négocie à 4,71 nairas et est ainsi sorti de la zone marquant son cours le plus bas des deux dernières années. Aussi UBA a quitté (provisoirement ?) la place de la banque affichant la pire des performances sur le marché financier nigérian avec une performance annuelle toujours négative de -39,07%, laissant désormais le bonnet d’âne à First Bank of Nigeria Holdings qui affiche une contre-performance annuelle de – 40,5%, après avoir rebondi, lui aussi, le lundi 10 novembre de 3,3%

A priori aucune communication n’est intervenue pouvant expliquer ce rebondissement d’UBA. L’explication de certains analystes nigérians semble finalement trouver toute sa place. De leurs avis, la très forte baisse avait atteint un seuil où logiquement, le cours n’avait plus d’autres issues que de progresser. La logique voudrait, maintenant que l’action a atteint son plus bas, qu’elle attire de nouveaux investisseurs en quête de rendements et qui pourraient vouloir profiter des bénéfices de fin d’exercice du groupe bancaire.

Dans l’ensemble, les indicateurs du groupe s’inscrivent en contre-performance, comparés à ceux de l’année 2013. Mais quelques éléments semblent soutenir l’hypothèse selon laquelle, malgré un environnement difficile pour le marché du crédit au Nigéria, UBA devrait maintenir ses bénéfices et réduire les contre-effets sur ses marges. La banque a redessiné son carnet de prêts et n’a accordé des facilités qu’à des secteurs à hauts rendements, comme ceux de l’agriculture, du commerce général et du bâtiment.

Dans une note d’analyse aux investisseurs, le broker nigérian Chapel Hill & Dehnam explique que le cours cible pour UBA est désormais fixé à 5,9 nairas, et que, même s’il reste inférieur au cours cible de 9,4 nairas initialement prévus, la marge de progression entre les 4,7 nairas et le cours cible laisse un espoir de progression suffisant pour séduire les nouveaux investisseur en quête de placement de distribution, c’est à dire, ceux où les investissement offrent des rendements périodiques.

Idriss Linge
Agence Ecofin

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles