Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Une série d’entraves au commerce intra-communautaire décelés au niveau de la CEDEAO

M. Mbaye Chimère Ndiaye, superviseur de l’observatoire des pratiques anormales au niveau de la Chambre de commerce de Dakar, a décelé mercredi à Dakar une série d’entraves au commerce intra-communautaire dans l’espace CEDEAO.

Il s’exprimait dans le cadre du forum scientifique de la 23ème Foire internationale de Dakar (FIDAK).

« Concernant les obstacles d’ordre administratif, sur les 100 km, un camion en règle, quittant le Sénégal pour aller au Mali, perd 1614 FCFA. Si c’est du coté du Mali, on perd 3.775 FCFA les 100 km », affirme-t-il. Il ajoute qu’il y a 1,8 point de contrôle tous les 100 km et on perd 8 minutes tous les 100 km.

Pour ce qui est des obstacles juridiques, Mme Ndiaye signale que le principe de libre circulation des personnes, des biens et services ainsi que de droit d’établissement sont accordés dans l’espace CEDEAO « sous réserves des limitations justifiées par des motifs qui sont des fourre-tout ».

C’est le cas, selon lui, ds notions d’ordre public, de sécurité publique, de santé etc. D’autres entraves politiques ou liées à la mauvaise qualité des infrastructures routières sont également relevées par M. Ndiaye.

En guise de solution à des pratiques dans l’espace CEDEAO, il recommande « la simplification des procédures administratives à travers le regroupement des corps de contrôle, l’élaboration de statistiques fiables sur le transport et le renforcement de la coopération douanière ».

MS/od/APA
abidjan.net

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles