Connecte-toi avec nous

Développement

   |

UEMOA-Echanges commerciaux: L’Alliance Borderless tient sa 6ième conférence annuelle

Ouagadougou a accueilli du 10 au 12 mai 2017 la sixième conférence annuelle de l’Alliance Borderless sous le thème « Optimiser les opportunités commerciales : le rôle de la facilitation des échanges ». La cérémonie d’ouverture de cette importante rencontre des acteurs de la chaîne transport et commerce transfrontalier a eu lieu le 10 mai dans la salle Wango de l’hôtel Laïco.
 
L’Alliance Borderless est un groupe de plaidoyer qui se positionne aujourd’hui comme une plateforme régionale de dialogue public-privé. Ce, afin de faciliter le commerce et les transports en Afrique de l’Ouest en vue d’accroître les échanges intracommunautaires et entre la région et le reste du monde. La 6ième conférence annuelle dénommée « Borderless 2017 » s’est tenue dans un contexte marqué par l’entrée en vigueur au mois de février 2017, de l’Accord de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) sur la facilitation des échanges.
Selon le Président de l’Alliance Borderless Ousamane Babalaye Daou, cet accord et les reformes qu’il recommande devrait permettre aux Etats de l’espace Uemoa de repenser leurs politiques et pratique commerciale en vue de réduire voire éliminer les inefficiences dans la gestion des ports des corridors et frontières. D’où le thème combien capital sur lequel porte la présente rencontre de l’année 2017.
Alliance-Borderless2
Le Président de la cérémonie, le ministre des Transports, de la Mobilité Urbaine et de la Sécurité Routière, Souleymane Soulama s’est aussi réjoui de l’entrée en vigueur de l’accord de facilitation des échanges (AFE) de l’OMC. Selon le premier responsable en charge du Transport au Burkina, « ce franchissement est une étape majeure et décisive pour le système commercial mondial ». Il a expliqué qu’en 2015 une étude des Economistes de l’OMC à propos de la mise en œuvre complète de l’AFE à démontrer qu’il devrait entraîner une réduction des coûts du commerce de 14,3% en moyenne dont les pays en développements seraient les premiers principaux bénéficiaires. » Aussi « le même accord devrait permettre de réduire de plus d’un jour et demi les délais d’importation des marchandises et de près de deux jours les délais d’exportations soit respectivement une réduction de 47% et de 91% par rapport à la moyenne actuelle» a précisé le ministre Soulama.
Pour ce qui concerne le Burkina Faso, pays sans littoral le ministre a insisté que la mise en œuvre représente une chance pour la réduction des coûts de commerce partout dans le monde. L’optimisation des opportunités commerciales est une priorité pour le gouvernement du Burkina à travers le nouveau référentiel de développement le PNDES, a souligné le ministre Soulama.
 
La JICA, l’Ambassade de l’Allemagne ainsi que l’USAID ont témoigné leur soutien et encouragements à l’Alliance pour une telle initiative qui permet une meilleure évolution des échanges commerciaux crédo de l’Alliance. La 6ième rencontre annuelle de l’Alliance Borderless a réuni environ deux cents participants de l’espace Uemoa et d’ailleurs.
 
 

Balguissa Sawadogo

Ecodufaso.com/ecodafrik.com

 

 
 

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles