Connecte-toi avec nous

Développement

   |

UAOD/ Burkina : Martine YABRE aux commandes

La section burkinabè de l’Union Africaine des ONG de développement (UAOD) a été officiellement portée sur les fonds baptismaux le 07 janvier dernier en présence du Président de l’Assemblée Nationale, Salif Diallo. C’est à Martine Yabré, femme influente dans la société civile, que revient la charge d’assurer la coordination pays de cette structure continentale.
Après avoir fait ses preuves en tant que présidente du Conseil burkinabè des femmes (CBF), Martine Yabré est engagée sur de nouveaux fronts.

SUR LE MEME SUJET...
A travers l’UAOD/ Burkina, elle entend contribuer à relever les défis au niveau social, économique, politique, sécuritaire, sanitaire… Pour y arriver, elle compte avec ses collaborateurs, déployer de nombreuses actions de plaidoyer et de mobilisation des ressources pour accompagner la mise en œuvre du PNDES à travers des actions concrètes de développement au Burkina Faso.
D’ores et déjà, la coordination a en projet l’organisation d’une table ronde avec les partenaires techniques et financiers afin de présenter le plan d’action national de l’UAOD. Face aux actions envisagées, le Président de l’Assemblée Nationale, Salif Diallo a assuré la coordination du soutien du gouvernement et du Parlement.
En plus de Martine Yabré, la coordination du Burkina Faso est forte de 14 directeurs et directrices de réseaux et de 25 conseillers nationaux.
En rappel, le congrès constitutif de l’Union africaine des ONG de développement (UAOD) a eu lieu du 18 au 19 août 2016 à Yamoussoukro. A travers cette structure faitière, la société civile africaine s’organise pour mieux contribuer au développement du continent.
Le mode d’action de l’UAOD repose sur des conférences sur des questions économiques, sociales, environnementales, le plaidoyer pour l’éducation des filles, le plaidoyer pour la lutte contre la cybercriminalité, l’intolérance religieuse, et la prise en compte de la diaspora au niveau des sphères de décision,..
L’UAOD encourage vivement toutes les ONG d’Afrique à agir conformément aux ODD, à l’Agenda 2063 de l’Union Africaine et aux plans nationaux de développement.

Aimé Florentin BATIONO
ecodufaso.com / ecodafrik.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles