Connecte-toi avec nous

Finances

   |

Trésor public du Burkina: Le statut autonome divise le syndicat et le gouvernement

Le Syndicat autonome des agents du Trésor du Burkina Faso (SATB) et le gouvernement burkinabè sont actuellement divisés à propos de certaines revendications dont le statut autonome. Par conférences de presse interposées, chaque partie a donné sa position.
 
 
Le ton se durcit de plus en plus au niveau des agents du Trésor public burkinabè. C’est du reste ce qui ressort de la conférence de presse animée par le Syndicat autonome des agents du Trésor du Burkina Faso (SATB), le mercredi 17 mai 2017. La rencontre avec les médias avait pour but de faire le point de la grève de 240 heures (10 jours), entamée le 8 mai dernier. Selon le Secrétaire général (SG) du SATB, Séini Koanda, après une semaine d’arrêt de travail, le syndicat n’a pas obtenu satisfaction de sa plateforme minimale. Par conséquent, le syndicat attend observer, de nouveau, un sit-in du lundi 22 au lundi 29 mai prochain. Et si malgré tout, rien n’est fait par le gouvernement, le SATB pourrait envisager de déclencher une grève illimitée.
TRESOR-BURKINA-FASO
Parmi les points qui opposent le syndicat des agents du trésor au gouvernement, figure le statut autonome revendiqué par la partie syndicale.
Au lendemain de la conférence de presse du syndicat, c’était au tour du ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale, Clément Sawadogo, d’être face aux journalistes, le jeudi 18 mai 2017 à Ouagadougou. A cette conférence de presse, le ministre a martelé qu’«il n’est pas possible d’accorder le statut autonome à tout le monde». En effet, Clément Sawadogo a rappelé que tous les fonctionnaires ont été recrutés sur la base du statut général. Pour lui, il convient que les syndicats soustraient ce point des différentes plateformes revendicatives.
Néanmoins, le ministre Sawadogo qui était entouré de ses collègues en charge de la Communication, Rémis Fulgance Dandjinou et en charge du Budget, Clémence Yaka, a fait remarquer qu’il y a eu des avancées dans les négociations avec le SATB.
Il ressort que la plateforme revendicative du syndicat se résume en 19 points. Ce sont, entre autres, l’élaboration et la mise en œuvre d’un Plan de carrière pour les agents du trésor, la dotation en moyens humains et matériels en quantité et en qualité, l’opérationnalisation de trésorerie principale dans les 45 provinces du pays, l’opérationnalisation du statut de l’Agence judiciaire du Trésor (AJT). A cela s’ajoutent le renforcement du personnel des postes comptables à l’étranger, l’audit et l’expertise du siège du trésor public, sis à Ouagadougou, etc.

Alfred KANON

ecodufaso.com/ecodafrik.com

 

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles