Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Transport aérien : L’aéroport international de Ouagadougou est désormais certifié

L’aéroport international de Ouagadougou est désormais certifié. Il répond donc aux normes de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI). La cérémonie de remise de la certification s’est tenue le 27 novembre 2020, sous la présence effective du ministre des transports et de la mobilité urbaine Vincent Dabilgou, ainsi que des responsables de l’aviation civile. 

C’est un travail de plus de dix ans qui vient d’être couronné avec l’obtention du certificat. En effet, durant ces années, les responsables du domaine ont travaillé à rechercher ce précieux sésame qui confirme la qualité de l’aéroport.

« C’est le plus grand certificat que nous avons. Notre pays est au cœur de l’Afrique de l’Ouest et c’est devenu pour nous un élément essentiel pour que nous puissions montrer que l’aviation civile est une priorité pour notre pays », s’est réjoui le ministre en charge du transport, Vincent Dabilgou. Avant d’ajouter que cette certification prouve que l’aéroport international de Ouagadougou respecte les règles de l’OACI et de l’UEMOA.

Outre cette certification, le Burkina Faso en a reçu deux autres. Il s’agit entre autres du certificat de la performance de l’assistance en escale et celui de la performance ISO pour l’Agence nationale de l’aviation civile (ANAC).

Le directeur général de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA), Mohamed Moussa, a tenu a rappelé que l’aviation civile se perfectionne plus vite dans l’espace UEMOA.  En effet, sur les 8 capitales de l’UEMOA, il n’en reste plus que deux. Et sur les 55 capitales de l’Afrique, il n’en a que 15 qui sont qualifiées. Selon lui, le Burkina Faso vient donc de parcourir un chemin important.

L’Organisation de l’aviation civile internationale est une organisation internationale qui dépend de l’Organisation des Nations unies. Son rôle est de participer à l’élaboration des politiques et des normes qui permettent la standardisation du transport aéronautique international. L’OACI est financée par 193 gouvernements qui lui donnent mandat d’appuyer leurs activités diplomatiques et leur coopération dans le domaine du transport aérien en tant qu’États signataires de la Convention de Chicago (1944).

Juste Bancé (Collaborateur)

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Annonce publicitaire

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles