Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Transfert de ressources aux collectivités territoriales : Plus de 57 milliards de F CFA seront débloqués pour les communes en 2017

Le ministre de l’économie, des finances et du développement et ses collègues de la santé et du budget, ont signé le jeudi 19 janvier 2017 à Ouagadougou, des arrêtés interministériels portant transfert des ressources aux communes. D’un montant total de cinquante-sept milliards cinq cent sept millions sept cent huit mille (57 507 708 000) de F CFA, ces ressources permettront aux communes d’assurer une meilleure fourniture des services sociaux de base (santé, éducation, eau potable et assainissement etc.).

SUR LE MEME SUJET...
Pour l’exercice budgétaire 2017, le Gouvernement du Burkina Faso va débloquer environ 57 milliards au profit des collectivités locales. En 2011, ce sont environ 15 milliards de F CFA qui avait été alloués aux communes soit une hausse de 282,17%. La dotation des communes en ressources financières à hauteur de 57 milliards, constitue une première et témoigne de la volonté du Gouvernement d’assurer un plein accompagnement des communes dans l’exécution de leurs missions.
Mme Hadizatou Rosine COULIBALY/SORI, ministre de l’économie, des finances et du développement, a souligné le rôle déterminant que joue les collectivités territoriales. Elle a, par ailleurs, indiqué que l’ambition du Plan National de Développement Economique et Social (PNDES) est de parvenir en 2020, au transfert d’au moins 15% du budget de l’Etat aux collectivités. Mais en attendant de relever ce défi, Mme le ministre en charge de l’économie s’est engagé à prendre des dispositions idoines pour rendre disponible les ressources allouées avant la fin du premier trimestre de 2017.
Le président de l’Association des Municipalités du Burkina Faso (AMBF), Armand Roland Pierre BEOUNDE, par ailleurs maire de la ville de Ouagadougou s’est réjoui de cette volonté affichée du Gouvernement d’appuyer les communes. Toutefois, il a énuméré un certain nombre de difficultés qui plombent l’action des communes. Il s’agit entre autre de la réticence de certains services déconcentrés de l’Etat à appliquer les textes, l’inadéquation des organigrammes des communes et les difficultés rencontrées dans la passation et l’exécution des marchés. Avant de conclure son propos, le président de l’AMBF, a réaffirmé l’engagement des collectivités territoriales à faire en sorte que les ressources mises à leur disposition soient transformées en biens et services en réponse aux préoccupations des populations.
En rappel, le Gouvernement du Burkina Faso procède chaque année et ce, depuis 2009, aux transfert de ressources financières aux communes pour leur permettre de prendre en charge les compétences qui leur ont été transférées dans cinq domaines, notamment l’éducation, santé, eau potable et assainissement, culture et sport. C’est donc dans cet élan d’accompagnement des municipalités qu’est intervenu la signature des arrêtés interministériels portant transfert de ressources aux communes.
https://web.facebook.com/finances.gov.bf/posts/683330361836807

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles