Connecte-toi avec nous

Tic & Telecoms

   |

TNT : Le Burkina Faso a bouclé le financement

Les pays membres de l’Union économique et monétaire Ouest-africaine (UEMOA) déjà en retard pour le passage à la Télévision numérique terrestre (TNT) s’activent pour un passage dans les plus brefs délais. A cet effet, la commission de l’UEMOA a organisé une réunion des différents ministres en charge de la communication, le vendredi 23 septembre 2016, à Ouagadougou.

En 2006, l’Union internationale des télécommunications (UIT) avait conclu à Genève du passage de l’ensemble des pays membres de l’Union économique et monétaire Ouest-africaine (UEMOA) à la Télévision numérique terrestre (TNT) au plus tard le 17 juin 2015. 10 ans après, aucun pays n’a terminé le processus. La raison ? Les finances.

C’est pourquoi, la commission de l’UEMOA a organisé une réunion des différents ministres de la communication, des télécommunications et des TIC, le 23 septembre 2016.

L’objectif a été de faire le point sur l’état d’avancement de la mobilisation des ressources et définir une stratégie devant permettre le passage à la TNT dans les prochains mois.

« Les autorités du Burkina Faso et du Bénin ont bouclé le financement de la TNT en ayant recours aux banques nationales », a confié le ministre de la communication et des relations avec le parlement du Burkina Faso, Remis Fulgance Dandjinou.

Il a par ailleurs pris l’exemple du Niger qui a utilisé le fonds d’investissement pour le développement (constitué des ressources provenant du secteur des télécommunications) pour financer les installations de la TNT.

Et pour lui, les autres pays doivent déployer tous les efforts pour rassembler les ressources nécessaires auprès des banques nationales afin d’achever la transition numérique.

« Le but n’est pas atteint, mais beaucoup d’efforts ont été faits tant au niveau national que régional », a reconnu M. Dandjinou. A propos toujours de l’état d’avancement du processus au Burkina Faso, la ministre du développement de l’économie numérique et des postes, Aminata Sana/Congo a fait savoir qu’actuellement, la production des équipements du réseau de diffusion est en cours.

« Nous attendons la mise en marche des premières stations de diffusion numérique dans les prochains mois. Les actions de communication au grand public débuteront bientôt », a-t-elle dit.

De son côté, le commissaire de l’UEMOA chargé des TIC, Guy Amédée Ajanmahoun a souligné que le vrai problème est d’ordre technique. À l’en croire, les experts devraient travailler à faire des propositions afin que lorsque les antennes seront installées, définir les techniques de déploiement de l’image et surtout le contenu de cette image.

 

 

Gaspard BAYALA
gaspardbayala87@gmail.com
Sarata Ouédraogo(Stagiaire)

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles