Connecte-toi avec nous

Tic & Telecoms

   |

TIC au Faso : KeoLID, le dernier-né des centres d’incubation

Le paysage numérique burkinabè vient de s’agrandir avec la création d’un nouveau hub d’innovation baptisé KeoLID. Trouvaille du Groupe AvePLUS, ce centre de formation et d’incubation a été officiellement inauguré, ce jeudi 9 février 2017 à Ouagadougou, en présence du directeur de cabinet du ministre du développement de l’économie numérique et des postes.
Les incubateurs sont en plein essor au Burkina à la faveur du développement du numérique. Nombreux sont les professionnels qui se sont lancés dans cette aventure dans l’ambition de créer des startups avec des solutions TIC de plus en plus innovantes. Convaincue qu’avec le numérique, le champ des possibles est sans limites, la société AvePLUS, spécialiste des solutions intégrées de développement des entreprises, a décidé de lancer le projet Avelabs, lequel va être rebaptisé KeoLID (Keo de Keogo en langue mooré qui signifie centre de passage de l’adolescence à la maturité ; et LID de leader).
Implanté au centre commercial Laïco Ouaga 2000, ce dernier-né des incubateurs a été inauguré, ce jeudi matin, en présence de plusieurs professionnels des TIC et étudiants. La cérémonie a été parrainée par le directeur général de la LONAB, représenté par son conseiller technique.
« Nous voulons d’un Burkina qui avance, ouvres des portes, agit et illumine », parole de Lassane Ouédraogo, directeur général de AvePlus. Et pour lui, la mission de KeoLID s’inscrit dans cette logique : « Former, innover, créer ». En tant que Hub d’innovation, KeoLID dispose donc de trois grands piliers :
• Le centre de formation qualifiante pour les étudiants et les professionnels de l’industrie numérique sur les technologies de pointe ;
• Le centre d’incubation pour accompagner les porteurs de projets novateurs afin de les aider « à transformer leurs idées en entreprises viables et bancables ».
• Le laboratoire qui n’est autre qu’un centre d’expertises et de solutions technologiques dédié à la réalisation de projets innovants en collaboration avec les partenaires publics et privés.
La particularité
keolid
KeoLID n’est pas le premier centre d’incubation au Burkina mais il est bien différent des autres. Quelle est sa particularité ? Pour M. Lassane Ouédraogo, elle réside dans la formation (en présentiel et à distance) car les premiers responsables n’entendent pas lésiner sur les moyens pour sa qualité. La preuve, la formation est assurée par des experts du Burkina Faso, du Maroc, de la Tunisie, de la France et KeoLID offre à ses apprenants un paquet d’outils et d’accompagnement pendant et après la formation.
La deuxième force de KeoLID, c’est son écosystème. Car, la création d’une communauté solide composée d’étudiants, d’entreprises, de professionnels de l’informatique, de chercheurs, d’ONG est au cœur des ambitions de la société AvePLUS, foi de M. Ouédraogo.
Tout en félicitant les initiateurs de KeoLID, le directeur de Cabinet de Mme le ministre du développement de l’économie numérique et des postes, Alassani Ouédraogo, a indiqué que ce centre va contribuer à relever le niveau de compétence des acteurs du numérique et d’accélérer la création de services numériques. « KeoLID est un projet qui s’inscrit dans la dynamique Burkina numérique 2025 », a-t-il soutenu. De ce fait, il a rassuré que le ministère ne ménagera aucun effort pour accompagner de telles initiatives tant sur le plan institutionnel que technique à travers surtout une bonne connectivité, condition sine qua non pour le développement de solutions TIC.

Herman Frédéric Bassolé
lefaso.net

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles