Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Thèse de doctorat: les déterminants et l’incidence des investissements étrangers au Burkina Faso analysés

Le 12 octobre 2018, Boukary Sawadogo, sous la direction du Pr Idrissa M. Ouédraogo, a soutenu sa thèse unique de doctorat en Sciences Economiques. L’impétrant a été sanctionné par la mention « Très honorable », avec félicitations des membres du jury.

« Analyse des déterminants et de l’incidence des investissements étrangers au Burkina Faso, une approche macro et micro », c’est sous ce thème que Boukary Sawadogo s’est prêté à l’exercice de soutenance de sa thèse de doctorat le 12 octobre dernier. Boukary Sawadogo de part cette approche, aprésenté tous les aspects liés à sa problématique, selon deux approches simultanées, macro et micro. Il a démontré ce que les investissements directs étrangers peuvent apporter à un pays et notamment les investissements des entreprises étrangères au Burkina Faso. Et si elles investissent, dans quel sens améliorer le vécu du quotidien des Burkinabé. En effet, les investissements directs étrangers (IDE)  représentaient 15 % du PIB burkinabé, selon un article publié sur le site Economies Africaines, le 24 avril 2017.

Boukary Sawadogo défendant sa thèse

Boukary Sawadogo défendant sa thèse

Boukary Sawadogo explique que le Burkina Faso a besoin d’investissements et l’aide publique au développement diminue. «C’est de mobiliser les investisseurs étrangers capables d’investir dans les domaines très stratégiques qui contribuent durablement au développement économique et social. Il faut avoir un environnement des affaires crédible, efficace qui attire des gens qui veulent réellement investir pour relever les défis de développement économique. » a précisé le doctorant.

De l’avis du directeur de thèse Pr Idrissa Ouédraogo, la thèse de Boukary Sawadogo a traité  d’une thématique très pertinente. « En plus,  compte tenu des problèmes que nous vivons dans notre pays notamment le problème de croissance, de développement  et le problème la pauvreté, il faut chercher des solutions.  Les solutions,  on les cherche dans tous les sens notamment dans le sens de l’investissement et de façon particulière les investissements directs étrangers.» a-t-il poursuivi.

Le jury a estimé que le travail est très pertinent et très utile pour le décideur public. Il lui a été recommandé de prendre ses éléments et les capitaliser de sorte qu’il puisse faire des propositions complètes aux politiques pour d’une façon ou d’une autre améliorer les conditions de vie des Burkinabé.

Boukary Sawadogo s’en sort avec la mention « très honorable », et décroche son grade de docteur.

 

Sombéwendin Micheline Nanéma

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles