Connecte-toi avec nous

Tic & Telecoms

   |

Télécommunications : L’Onatel Sa maintient sa notation « BBB » perspectives stable

Le DG de l’Onatel Sa Mohamed Naïmi

L’Agence de notation financière WARA a affirmé la notation en long terme d’ONATEL à « BBB ». Selon les responsables de l’agence, l’acteur historique du marché des télécommunications burkinabè a su maintenir une bonne rentabilité malgré la baisse de son chiffre d’affaires en 2018, grâce notamment à la maîtrise de ses charges opérationnelles. Sa gouvernance et sa position concurrentielle restent robustes. WARA maintient sa perspective stable.  

Ces notes reflètent essentiellement l’expertise de la société sur son marché domestique, sa position de leader historique au Burkina Faso, sa résilience face aux menaces externes ainsi que sa situation financière saine. La perspective attachée à ces notations est stable.

Les notations d’ONATEL restent tributaires des enjeux macroéconomiques et politiques burkinabés, ainsi que du maintien de sa rentabilité élevée et de sa position concurrentielle sur le marché domestique des télécoms. WARA justifie la notation d’ONATEL et la perspective stable qui lui est attachée par le fait qu’ONATEL, malgré une baisse de son chiffre d’affaires en 2018, a réussi à dégager un résultat satisfaisant grâce notamment à une maitrise de ses charges opérationnelles.

Par ailleurs, une amélioration de la notation d’ONATEL dépendrait selon Wara d’une amélioration de la notation du Burkina Faso, ce qui paraît peu probable à court terme. Egalement elle dépendra du gain significatif et durable de parts de marché dans la téléphonie mobile et l’internet fixe et de la modernisation continue de ses infrastructures pour améliorer sensiblement la qualité du réseau. A cela il faut ajouter celle de la réduction du déficit de l’activité fixe, notamment par l’action combinée d’un développement de cette partie du chiffre d’affaires et par une réduction des charges de personnel. Et enfin d’une amélioration des délais de recouvrement des créances clients.

En outre, toujours selon Wara, une détérioration de la notation d’ONATEL serait la conséquence d’une détérioration significative et durable des résultats d’ONATEL par une baisse de sa part de marché et de son chiffre d’affaires si un 4ème opérateur venait à entrer sur le marché. Aussi, il faut tenir compte de la matérialisation du risque social ou politique au Burkina Faso, ce qui pourrait durablement fragiliser l’économie nationale et l’activité d’ONATEL. Enfin, celle  de l’augmentation de la pression réglementaire et fiscale, à un degré à même de ponctionner les résultats d’ONATEL de manière excessive.

Au 30 juin 2019, ONATEL-SA a réalisé un chiffre d’affaires de 78,4 Mds FCFA.

Le résultat d’exploitation s’établit au 30 juin 2019 à 21,5 Mds FCFA avec toujours un effort continu sur les coûts des ventes et les charges opérationnelles. Le résultat net est passé de 19,2 Mds FCFA au titre des six premiers mois 2018 à 13,9 Mds FCFA pour la même période de 2019.

Juste Bancé
Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles