Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Subvention présidentielle du FESPACO 2019 : Les résultats officiels

Le ministère de la culture des arts et du tourisme et la direction générale du cinéma et de l’audiovisuel ont rendu public la liste des lauréats qui pourront bénéficier de la subvention présidentielle. La liste a été officiellement communiquée au CENASA, le 24 mai 2018, lors d’une conférence de presse.

Suite à l’appel à projets lancé du 27 mars au 16 avril 2018, la direction générale du cinéma et de l’audiovisuel a enregistré 35 projets de production de films. Après examen, 30 projets ont été validés sur les 35 projets enregistrés, les 5 autres projets ne disposant pas de toutes les pièces prescriptives par l’appel à projets. Les projets retenus ont été transmis au sous-comité de lecture pour examen financier et technique. Chaque année, une subvention est faite aux cinéastes et aux producteurs, dans le but de les accompagner dans la réalisation et la production de films. Le ministère de la culture a affirmé qu’il donnait l’assurance aux porteurs de projets retenus que toutes les dispositions idoines seront prises pour leur donner tous les moyens financiers, administratifs et techniques pour une réalisation rapide de leur chronogramme.

« Depuis plus d’une décennie, les films burkinabè ne remportent plus de prix de référence lors des cérémonies de récompense du Faso. Préoccupé par cette situation et pour réaffirmer ses engagements, à soutenir la culture de façon générale, le Président du Faso a décidé d’apporter un appui aux professionnels du 7e art », a confié Jean Paul Koudougou, Secrétaire général du ministère de la culture des arts et du tourisme. Avec une enveloppe de 1 milliard de franc CFA, ce soutien a pour but de permettre aux films burkinabè d’être compétitifs.

Les projets suivants ont été retenus :

Post-production

Hakilitan (Mémoire en fuite) d’Issaka Konaté, 15 millions de francs CFA ;

Balolé, une carrière de géants, 15 millions de francs CFA.

 

Production

Série :

Femme au foyer, Kady Traoré, 50 millions de francs CFA ;

L’ami fidèle, Flore Yaméogo, 50 millions de francs CFA.

 

Courts-métrages documentaires :

Néant (pour insuffisance de qualité)

 

Courts-métrages fiction :

Rêve brisé, Modeste Mofédogna Bède, 35 millions de francs CFA ;

Fragile espoir, Inoussa Baguian, 35 millions de franc CFA.

 

Longs-métrages documentaires :

Pas d’or pour Kalsaka, Michel K. Zongo, 70 millions de franc CFA

 

Longs-métrages fiction :

Desrances, Appoline Traoré, 325 millions de francs CFA ;

Duga, les charognards, Abdoulaye Dao/Hervé Eric Lengani, 325 millions.

 

Sombéwendin Micheline Nanéma

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles