Connecte-toi avec nous

Tic & Telecoms

   |

SNI 2017 : Les TIC pour renforcer la sécurité

La 13è édition de la Semaine Nationale de l’Internet aura lieu du 20 au 24 juin prochains autour du thème : « Tic et sécurité ». Dans un contexte sous-régional et national marqué par des attaques terroristes et la recrudescence des actes de violence et de grand banditisme, ce thème trouve toute sa pertinence.

SUR LE MEME SUJET...
Les technologies de l’information et de la communication (TIC) jouent un rôle décisif dans le développement d’un pays. Pourtant, parallèlement, la croissance rapide des réseaux TIC ouvre aux criminels de nouvelles voies pour exploiter les points faibles de la Toile et s’en prendre aux infrastructures essentielles des pays. On parle alors de cybercriminalité. Ce terme désigne l’ensemble des infractions pénales qui sont commises via les réseaux informatiques, notamment, sur le réseau Internet. Il y a d’un côté les atteintes aux biens: fraude à la carte bleue sur Internet sans le consentement de son titulaire, vente par petites annonces ou aux enchères d’objets volés ou contrefaits; encaissement d’un paiement sans livraison de la marchandise ou autres escroqueries en tout genre, piratage d’ordinateur… De l’autre côté, on retrouve les atteintes aux personnes: diffusion d’images pédophiles, de méthodes pour se suicider, de recettes d’explosifs ou d’injures à caractère racial, diffusion auprès des enfants de photographies à caractère pornographique ou violent, atteinte à la vie privée, etc.
De nos jours, les groupes terroristes exploitent également les TIC pour recruter de jeunes kamikazes, rependre l’idéologie de la terreur, planifier des attaques terroristes,… Dans ce registre, l’on apprend que le commando qui a attaqué l’hôtel Splendid à Ouagadougou le 15 janvier 2016 avait utilisé un numéro syrien sans doute pour brouiller les pistes. C’est dire toute l’importance d’une véritable cyberstratégie pour faire face aux différentes menaces.
Depuis quelques années, les pouvoirs publics se mobilisent fortement contre la cybercriminalité, de plus en plus fréquente du fait de l’essor croissant des technologies de l’information et de la communication. La lutte contre la cybercriminalité se heurte parfois à des obstacles en raison du vaste caractère des réseaux informatiques, de la rapidité avec laquelle les infractions sont commises et de la difficulté à rassembler les preuves. Rendre l’utilisation des TIC plus sûre (cyber sécurité) est donc l’un des défis les plus importants et les plus complexes que doivent aujourd’hui relever les pays.
Depuis 2004, le Burkina Faso dispose d’une cyberstratégie. Elle est composée de cinq stratégies sectorielles (E-éducation, E- santé, E-gouvernement, E-service et E-commerce). La SNI 2017 permettra de révisiter cette cyberstratégie et de l’actualiser par rapport au nouveau contexte et aux nouvelles menaces. Cette édition permettra aussi de sensibiliser les populations sur un usage judicieux des TIC pour leur propre sécurité et pour l’ensemble du pays. Le budget provisoire de cette édition s’élève à plus de 187 millions de FCFA.

Aimé Florentin BATIONO
ecodufaso.com / ecodafrik.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles