Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Situation alimentaire et nutritionnelle au Burkina Faso : 81 milliards de franc CFA pour la mise en œuvre du plan de soutien aux personnes vulnérables

 

Le ministère de l’agriculture et des aménagements hydrauliques a convoqué les Hommes de média, ce lundi 7 mai 2018, pour faire le point sur la situation alimentaire et nutritionnelle au Burkina Faso. Le ministre en charge du département, Jacob Ouédraogo, a abordé les actions entreprises par le gouvernement face à la situation alimentaire et nutritionnelle, consécutive à la mauvaise pluviométrie et aux attaques des ravageurs, enregistrées au cours de a campagne agricole écoulée.

Le déficit céréalier se chiffre désormais à 477 000 tonnes. En effet, les résultats prévisionnels de la campagne agricole faisaient état d’un déficit céréalier de 72 000 tonnes. « Il ressort que vingt-deux (22) provinces sont déficitaires, huit (8) provinces en situation d’équilibre et quinze (15) provinces excédentaires. », foi de Jacob Ouédraogo. En outre, de mars à mai 2018, 2 671 867 personnes seront dans la même situation entre juin et Aout. 954 3 15 personnes seront dans une situation alimentaire difficile entre juin et Aout 2018.

Au regard de cette situation, « Nous avons procédé à la révision du Plan de réponse et de soutien aux personnes vulnérables à l’insécurité alimentaire et à la malnutrition dans le but d’améliorer l’accessibilité des ménages vulnérables aux denrées alimentaires, de protéger leurs moyens d’existence et de faciliter l’accès des producteurs aux intrants et équipements agricoles pour accroitre la production céréalière de saison sèche. La mise en œuvre de ce plan, dont le budget s’élève à 81 milliards de franc CFA, est fortement soutenue par les partenaires techniques et financiers » a confié le ministre en charge de l’agriculture.

L’assistance alimentaire consiste en la remise de numéraires pour un montant total de 7,2 milliards de francs à 83 485 ménages, en contrepartie de l’exécution de travaux d’intérêt général. En effet, elle inclut les opérations de remise de numéraire au profit de 130 083 ménages vulnérables. Ces ménages bénéficieront chacun d’un transfert monétaire mensuel de 35 000F CFA. L’assistance alimentaire va porter également sur la distribution gratuite de 3 245 tonnes de vivres, à 90 138 personnes vulnérables. Le coût initial global de mise en œuvre de cette opération est de 973 millions de FCFA. Aussi, il est prévu la vente à prix social de 17 852 tonnes de céréales au profit de 59 506 ménages au prix de 5000 FCFA le sac de 50 KG, pour un coût global de 5,4 milliards de FCFA.

Les acteurs de la mise en œuvre sont l’agence des Etats-Unis pour le développement international (USAID), l’organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture(FAO) et le programme alimentaire mondial (PAM) avec une contribution actuelle de 1,7 milliards de FCFA.

 

 

Sombéwendin Micheline Nanéma

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles