Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Séminaire d’information sur le SAIIT : Les inventeurs et innovateurs burkinabè renforcent leurs capacités

Le ministère du Commerce et de l’Industrie (MICA) en partenariat avec le Centre National de la Propriété Industrielle (CNPI) ainsi que l’Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle organisent conjointement les 14 et 15 juillet 2015, un séminaire d’information et de sensibilisation des centres et instituts de recherche, universités et grandes écoles sur leur participation au Salon Internationale de l’invention et de l’Innovation Technologique(SAIIT). La cérémonie de lancement qui s’est tenue mardi 14 juillet, a été présidée par M. Sami Ouattara, Conseiller Technique du Mica, en présence de nombreux acteurs clés concernés au Burkina Faso.

Dans l’espace OAPI, 80% des brevets déposés sont des titres étrangers et les 20% déposés appartiennent aux ressortissants de l’espace OAPI, qui ne représentent que 0,006% des titres déposés dans le monde. Ces données fortes criardes ont interpelé le Mica ainsi que ses partenaires que sont le CNPI et l’OAPI à travers l’organisation d’un séminaire d’information et de sensibilisation à l’attention d’inventeurs et d’innovateurs burkinabè. L’objectif visé à travers ce séminaire, est de détecter et faire émerger les meilleurs résultats et recherche en matière d’innovation et d’invention pour une forte participation qualitative du Burkina Faso à la 7ème édition de SAIIT 2015. Mme Micheline Ki, Directrice générale du CNPI, situe le contexte : « Cet atelier se tient dans le cadre de la préparation pour le Salon Africain de l’invention et de l’innovation technologique, qui est prévu pour se tenir à Bamako au Mali, courant le mois d’Octobre 2015. Il faut dire que ce salon est une vitrine de promotion de l’invention et de l’innovation, et c’est également un grand rendez-vous de partage d’idées d’échanges, au niveau de l’espace OAPI qui regroupe environs 17 pays. C’est pour cela que le Centre National de la Propriété Industrielle souhaite la mobilisation pour une forte représentation du Burkina Faso à cette édition. Par ce que dans le domaine nous avons de la matière. »

Et parce qu’il faut valoriser cette matière, le Président de la cérémonie d’ouverture, M. Sami Ouattara, dans son mot d’ouverture n’a pas manqué de souligner l’importance de ce séminaire. Selon lui, la valorisation des inventions, des innovations et des résultats de recherche constitue un puissant levier pour les Etats africains, dont le potentiel des ressources naturelles n’est plus à démontrer. Elle permet d’assoir une base durable du développement des industries embryonnaires déjà exposées à la rude concurrence du 21ème siècle poursuit-il. Il est donc plus que jamais nécessaire que les recherches soient davantage orientées vers les nécessités susceptibles de satisfaire les besoins des populations a-t-il mentionné.
Durant 48 heures, les différents acteurs venus de départements ministériels, des institutions publiques et privées de recherche et de développement, des associations d’inventeurs et d’innovateurs prendront connaissances des aspects généraux de la propriété intellectuelle, les procédures de protection des inventions et des innovations par le brevet dans l’espace OAPI, l’importance du brevet dans le cadre de la valorisation des résultats de recherche : Exploitation du brevet, l’importance de la participation des centres de recherche et universités au Salon Africain de l’invention et de l’Innovation technologique (SAIIT), etc. Au sortir donc de ces deux jours de séminaire les participants seront mieux outillés sur les instruments de participation au SAIIT 2015.

Balguissa Sawadogo
Ecodufaso.com/ Groupe Ecodafrik

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles