Connecte-toi avec nous

Tic & Telecoms

   |

Semaine nationale de l’internet: TIC et sécurité au centre des débats

La 13e édition de la Semaine nationale de l’internet et des TIC (SNI) se déroule du 7 au 11 novembre 2017 à Ouagadougou autour du thème: «TIC et sécurité». La cérémonie d’ouverture a été présidée par le Premier ministre Paul Kaba Thiéba.
 
 

La Semaine nationale de l’internet et des TIC est une tribune d’échanges et d’expositions

La Semaine nationale de l’internet et des TIC est une tribune d’échanges et d’expositions


C’est parti pour la 13e édition de la Semaine nationale de l’internet et des TIC (SNI). La manifestation se déroule du 7 au 11 novembre 2017 à Ouagadougou. Elle est organisée par le ministère du Développement de l’Economie numérique et des Postes. Le thème retenu est : «TIC et sécurité».
Le Premier ministre (PM), Paul Kaba Thiéba, par ailleurs patron de l’édition, a présidé la cérémonie d’ouverture, ce mardi 7 novembre 2017. Il avait à ses côtés, certains membres de son gouvernement et des Partenaires techniques et financiers (PTF). Le chef du gouvernement a indiqué que des progrès ont été réalisés au Burkina Faso dans le secteur Telecom/TIC, ces deux dernières décennies. Cependant, il a reconnu que l’offre demeure toujours «très insuffisante, irrégulière et trop coûteuse contre une demande forte en croissance».
Et M. Thiéba de faire remarquer dans le but de résorber cette fracture, « le PNDES a l’ambition de placer le développement des TIC au cœur de notre stratégie de développement». Selon lui, chaque édition de la SNI donne l’opportunité d’engager un débat constructif sur un thème spécifique et ce, pour mieux appréhender la manière dont le Burkina peut s’en servir judicieusement des TIC.
De l’avis du Secrétaire général du ministère en charge de l’économie numérique, Kisito Traoré, président du comité national d’organisation, la SNI 2017, se tient dans un contexte mondial marqué par une demande croissante de la sécurité. Il a expliqué que dans le but de mieux aborder le thème choisi, le comité national d’organisation a mis au point un programme de plusieurs activités. Au nombre de celles-ci, une campagne nationale d’initiation à l’utilisation des TIC, des cours sur les TIC, un Salon international des technologies de l’information et de la communication de Ouagadougou (SITICO). A cela s’ajoute un atelier avec une quinzaine de communications.
Pour sa part, le ministre de la Sécurité, Simon Compaoré, parrain de la SNI 2017, s’est réjoui du choix du thème de cette édition qui porte sur la sécurité. A l’en croire, la sécurité est un processus qui se construit, se répare et s’améliore en permanence. C’est pourquoi, a-t-il poursuivi, «le ministère de la sécurité reste déterminer à endiguer le phénomène de l’insécurité par l’usage des Nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC)». M. Compaoré dit être convaincu que la SNI 2017 saura sensibiliser les internautes.
Au cours la cérémonie d’ouverture, les officiels ont lancé le projet E-Burkina, qui vise à améliorer la capacité et l’utilisation des TIC par les administrations publiques et privées. Selon le représentant résidant de la Banque mondiale au Burkina, Cheick Kanté, son institution finance ce projet à la hauteur de 12 milliards de francs CFA pour une durée de cinq ans.

Alfred KANON

ecodufasa.com / ecodafrik.com

 
 

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles