Connecte-toi avec nous

Mines & Energies

   |

SEMAFO Inc. : Bonne nouvelle pour le projet aurifère de Natougou

La Société d’Exploration Minière en Afrique de l’Ouest SEMAFO Inc., intervenant au Burkina Faso dans le secteur minier a informé dans un communiqué de presse en date du 25 février 2016, les résultats sur l’étude de faisabilité positive et le financement pour son projet Natougou.
Le projet aurifère Natougou est situé à 320 kilomètres à l’est de Ouagadougou au Burkina Faso. Et selon le communiqué de presse, pour une Période de recouvrement de 1,5 an le taux de rendement interne après impôt prévisionnel est de 48 % à 1 100 $/oz d’or. Toute chose qui se révèle positive quand à une éventuelle exploitation. Ainsi donc, à l’ordre des faits saignant de l’étude de faisabilité de Natougou, il ressort au cours des trois premières années une prévision de:

• Production annuelle moyenne de plus de 226 000 onces;
Coût comptant total de 283 $/oz et coût de maintien tout inclus de 374 $/oz en moyenne;
Teneur moyenne du minerai traité de 5,72 g/t et taux de récupération de l’or de 93,8 %.
• Production de près de 1,2 million d’onces à un coût comptant total de 408 $/oz et avec un taux de récupération de l’or de 92,9 % sur la durée de vie projetée de la mine (LOM; Life of Mine), soit plus de 7 ans.
• Coût de maintien tout inclus de 518 $/oz (LOM) incluant les frais de découverture capitalisés et les dépenses en capital de maintien.
• Première estimation de réserves minérales exploitables par fosse de 9,6 millions de tonnes à une teneur de 4,15 g/t Au pour 1 276 000 onces d’or contenu.
• Dépenses en capital initiales de 219 millions $, ce qui comprend 42 millions $ en frais de pré-découverture et un montant de 18 millions $ pour éventualités.
• Paramètres économiques du projet (scénario de base à 1 100 $/oz) :
VAN à 5 % après impôt : 262 millions $;
Taux de rendement interne (« TRI ») après impôt : 48 %;
Période de recouvrement : 1,5 an.
• Démarrage prévu de la construction : fin de l’année 2016.
• Première coulée d’or prévue au deuxième semestre de 2018, avec la première année complète de production en 2019.
La signature d’une lettre d’engagement avec Macquarie Bank Limited visant à amender sa facilité de crédit existante (la « facilité ») constitue l’autre information capitale en ce qui concerne le projet aurifère de Natougou. En rappelle, SEMAFO est une société minière canadienne menant des activités de production et d’exploration aurifères en Afrique occidentale. La Société exploite la mine Mana au Burkina Faso, laquelle inclut les gisements satellites à haute teneur de Siou et Fofina, en plus de développer le projet aurifère avancé du gîte Natougou.

Balguissa Sawadogo
Ecodufaso.com/ Groupe Ecodafrik

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles