Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Sécurité : Le patronat burkinabè débloque 100 millions de FCFA pour les FDS

Poignée de mains entre le ministre de la Sécurité et le Président du CNPB (A Gauche)

 

Le Conseil National du Patronat Burkinabè (CNPB) a   remis un   chèque de 100 millions de FCFA au Ministère de sécurité le mardi 26 février 2019 à   Ouagadougou.  Ce geste   du patronat vient en   appui   aux   forces de   défense et de sécurité (FDS) pour la sécurisation du territoire national en vue de l’amélioration   du climat des affaires au Burkina Faso.

En   prenant   ses fonctions le 14 décembre 2018 en tant que président   du patronat burkinabè, c’est le   deuxième engagement qui consiste à venir en appui   aux actions de   la sécurité que   le nouveau patron des patrons Monsieur Apollinaire Compaoré vient d’honorer.

100 millions de FCFA tel est le montant de la cagnotte remise par le  patronat   burkinabè au ministre de la sécurité pour le compte des FDS afin d’apporter sa contribution   pour la sécurisation du Burkina.

« Sans la sécurité pas d’affaires et sans la paix, il n’y a pas d’affaires. Nous soutenons   et nous allons continuer à soutenir les forces de défense et de sécurité ». Tels sont les propos du Président du CNPB Apollinaire Compaoré.  Pour lui, il était de bon   ton   de venir    en   appui   aux FDS car l’impact des attaques   sur   le climat des affaires est considérablement négatif.

Selon l’opérateur économique : « tous ceux qui venaient à Ouagadougou pour acheter des   marchandises et   aller les revendre dans   leurs provinces, ne viennent plus, parce qu’ils ne se sentent pas en sécurité. »

Aux dires du vice-président du patronat, Diakité Seydou, la   situation sécuritaire    nécessite   aujourd’hui l’implication de tous   les   fils et filles de   la nation   pour combattre   le phénomène   qui est   en train d’endiguer tous   les efforts   et   de ralentir le développement économique du pays. « C’est une   lutte de   longue haleine   et le   chèque de 100 millions de FCFA ne signifie   pas   que nous   avons fait   un boulot et c’est fini.   Au fur et à mesure, en fonction des opportunités et des possibilités le patronat avisera » a rassuré le Vice-président.

 

Il   a   réaffirmé   le soutien   des patrons d’entreprises burkinabè.  Un soutien   constant et   permanent, selon Monsieur Diakité, aux côtés des   forces de défense et de sécurité   qui   se   sacrifient   pour la nation pour un climat   de travail   apaisé et beaucoup   plus   serein.  « Il n’y a pas   d’affaires s’il n’y a pas de   sécurité.  Nous sommes interpelés en tant qu’opérateurs économiques pour apporter    notre soutien au   ministère de   la sécurité.  Nous   allons   nous associer   à cette lutte, afin de créer les conditions   pour avoir   un meilleur accompagnement. »

Le patronat Burkinabè solidaire des FDS

 

Le   ministre de   la sécurité, Ousséni Compaoré a réitéré sa reconnaissance au    monde des affaires burkinabè   pour   ce geste   louable. « C’est très   louable de   la part des   amis   qui sont   au courant   de nos difficultés   et qui   ont   décidé de faire un geste   pour contribuer   à   la lutte contre l’insécurité   au   Burkina Faso. »

Le ministre a surtout félicité le patriotisme des patrons burkinabè, ainsi que leur sens très   aigu de l’analyse de la situation et des réactions conséquentes.

Après le lancement du projet de l’insertion   de 8000 jeunes dans   6 régions    le vendredi 22 février 2019, ce geste envers le ministère de   la sécurité constitue   l’un   des engagements du patronat Burkinabè.

 

Fiakofi Kossi (Stagiaire)

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Annonce publicitaire