Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Sécurité : le Burkina peut toujours compter sur ses partenaires

Le lundi 12 novembre 2018 a eu lieu au Premier ministère une rencontre entre les partenaires techniques financiers (PTF) et le gouvernement du Burkina. Cette rencontre avait pour but de lancer un message de solidarité face au contexte sécuritaire actuel  que le  pays traverse.

Le Burkina Faso peut toujours compter sur ses PTF. C’est en substance ce message d’amitié et de soutien que la troïka est venue livrer au Premier ministre, Paul Kaba Thiéba et son gouvernement.

Lors des échanges de ce lundi, il a été abordé les sujets d’actualité qui touchent directement le gouvernement et la population Burkinabé: la lutte contre le terrorisme.

« D’une façon spécifique on voudrait porter un message de solidarité auprès du gouvernement et du peuple burkinabé face à la situation que nous savons tous. Et nous avons en tant que partenaire confirmer et rassurer le gouvernement de notre accompagnement, qui, est déjà perceptible à travers des appuis budgétaires ainsi que les programmes et les projets qui sont en cours. Nous sommes très sensibles au fait que la situation actuelle impacte aussi les populations et vous savez que les partenaires accompagnent à la fois les actions sur le terrain pour être auprès de la population » a expliqué la présidente de la troïka Madame Metsi Makhetha.

A ses dires, les PTF démontrent un intérêt crucial aux difficultés que traversent le Burkina Faso et la situation préoccupante de la population.  A sa sortie d’audience, Madame Metsi Makhetha à témoigner l’intérêt qu’elle et ses collaborateurs éprouvent à la situation économique et sécuritaire du Burkina Faso.

Les PTF ont saisi cette occasion pour présenter la nouvelle troïka 2018 – 2019, constitué des Nations Unies, de l’Union européenne ainsi que le Royaume de la   Belgique

La présidente de la troïka des PTF, Metsi Makhetha (au micro)

La présidente de la troïka des PTF, Metsi Makhetha (au micro)

« Nous sommes aussi en phase avec la vision globale du gouvernement, une vision qui est déjà portée à travers le programme d’urgence pour le Sahel et le padel. Pour nous les partenaires, nous voyons cette vision comme vraiment une réponse appropriée en situation d’urgence de développement qui nécessite un cadre sécuritaire qui voudrait aussi la cohésion sociale et le vivre ensemble donc nos partenaires sont engagés autour de cela. » a-t-elle ajouté. Selon elle, il y a un autre point qui est très important, notamment le fait qu’il faut garder l’élan de mise en œuvre de recommandations qui sont issues de la conférence sur le PNDES. Notamment celles portant sur la transformation agro pastoral dont les détails des discussions vont être abordés dans les cadres mis en place à cet effet.

Le gouvernement peut d’ores et déjà compter sur les PTF pour pouvoir continuer à intensifier les efforts et la réponse sur le terrain.

 

 Alima Kanadjigui (stagiaire)

Ecodufaso.com/ Ecodafrik.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue