Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Secours d’urgence : 51 369 personnes prises en charge par le Conasur en 2017

Le conseil national de secours d’urgences et de réhabilitation (CONASUR) a tenu sa 11ième session ordinaire le 2 aout 2018, dans la salle de conférence du Liptako Gourma sous la présidence du ministre de la femme, de la solidarité nationale et de la famille, Marie Laurence Marchal/Ilboudo.

Le Burkina Faso connait une récurrence des catastrophes qui affectent négativement les conditions de vie des populations et les efforts de développement. Selon les estimations, 2 631 631 personnes seraient sous stress alimentaire. C’est fort de cette réalité que la Conasur a placé sa session ordinaire sous le thème « Crise alimentaire et nutritionnelle au Burkina Faso : contribution et rôle des acteurs ». L’objectif de la session est d’analyser les actions mises en œuvre courant l’année 2017 et dégager les perspectives de 2018. Pour Madame la ministre de la femme, de la solidarité nationale et de la famille Laurence Marchal/Ilboudo, « La onzième session du CONASUR se déroule dans un contexte où notre pays connait une insécurité alimentaire dans plusieurs localités suite au déficit céréalier enregistré lors de la campagne agro-pastorale de 2017-2018. »

conasur-1

 

Au titre de l’année 2017, les inondations et vents violents ont fait 34 450 personnes sinistrées dont 3 722 sans-abris et 12 personnes décédées selon la ministre. Le Burkina Faso a connu des mouvements de populations liés aux conflits intercommunautaires et aux menaces terroristes a-t-elle ajouté. C’est ainsi qu’elle a saisi l’occasion pour inviter l’ensemble des acteurs à réfléchir pour une meilleure efficacité et efficience dans les actions de sécurité sociale au Burkina Faso.

Les travaux de la session ont porté sur l’examen du projet de rapport de 2017, du projet de programme d’activités 2018 et leur adoption.

Au Burkina Faso, les conflits communautaires ont affecté 2 585 personnes dont 20 pertes en vies humaines. Les attaques terroristes ont entrainé le déplacement de près de 20 000 personnes. Selon les données actualisées fournies par la commission Nationale pour les Réfugiés font état de 34 207 réfugiés toujours installées dans notre pays. Le Burkina Faso a enregistré le retour de 1 287 migrants. 51 369 personnes ont été prises en charge par la CONASUR, au plan alimentaire et matériel.

Pour l’heure, le Burkina Faso et ses partenaires se sont engagés à apporter une réponse concertée à travers l’élaboration et la mise en œuvre d’un plan de réponse et soutien aux populations vulnérables à l’insécurité alimentaire et à la malnutrition. Ce plan vise à répondre aux besoins alimentaires et nutritionnels des ménages vulnérables et à réduire les effets de la crise sur leurs moyens d’exigence. La mise en œuvre de ce plan implique plusieurs acteurs dont le conseil National de Secours d’Urgence et de Réhabilitation.

 

 

Sombéwendin Micheline Nanéma

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

 

Annonce publicitaire
Lecture en continue
 

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles