Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Santé de la reproduction au Burkina Faso : L’ABBEF et ses partenaires …

Santé de la reproduction au Burkina Faso : L’ABBEF et ses partenaires sensibilisent

L’Association Burkinabè pour le Bien Etre Familiale (ABBEF) et ses partenaires ont animé la matinée du vendredi 15 janvier 2016 à l’ABMAQ, une conférence de presse dans le cadre du lancement officielle de la campagne de communication « 1 000 000 de voix pour la santé sexuelle et de la reproduction et la planification familiale ».

« Tous les pays sont unanimes à reconnaître que notre pays connait une forte croissance démographique. Ce qui handicape fortement ses efforts de développement ».Ces propos du Directeur Exécutif de l’ABBEF, Boureima Ouédraogo, montre le degré l’urgence des actions à mener en faveur de la planification familiale. D’où la campagne de communication « 1 000 000 de voix pour la santé sexuelle et de la reproduction et la planification familiale », une campagne de plaidoyer qui sera étalée en trois mois (Janvier-Mars) sur tout le territoire national à travers des relais.
Placée sous le thème « Jeunesse et défis de la santé de la reproduction et de la planification familiale au Burkina Faso », la campagne vise le renforcement de la prise de conscience et l’engagement des jeunes et des leaders politiques par rapport à l’importance de l’accès des jeunes aux services et soins de santé sexuelle et reproductive et à la planification familiale à travers une prise en compte effective de ces questions parmi les priorités au niveau nationale. Pour la mise en œuvre, diverses activités seront menées. Il est prévu à cet effet le lancement d’une page Facebook, un cross populaire de sensibilisation dénommé « je cours pour la PF et la SSRAJ » à Ouagadougou, des rencontres de plaidoyer auprès des leaders, des animations grand public, des sessions de formation, etc.

Planification familiale 1
Les journalistes présents à la conférence de presse n’ont pas marchandé leurs questions. Le budget alloué pour la campagne, la cible et la réalisation concrète de la campagne sont revenues au cœur du débat. Ainsi donc en termes de budget prévisionnel, M. Ouédraogo a fait une estimation d’environs « 50 à 60 millions de F CFA ». Il a aussi expliqué que la campagne vise les jeunes, les parents les chefs coutumiers, religieux et politiques dans le but d’obtenir leur engagement à être des relais pour l’adoption de bons comportements dans leur communauté respectives. Pour ce qui concerne l’organisation concrète un plan d’action a été mis à la disposition de la presse.
La campagne « 1 000 000 de voix pour la santé sexuelle et de la reproduction et la planification familiale » s’inscrit dans le projet « Voix pour la santé » une initiative portée par 7 organisations partenaires dont l’ABBEF, Planned Parenthood Global, RAJS, SOS Jeunesse et défis, l’Association des femmes juristes du Burkina Faso, APAC Burkina et l’Union des Religieux et Coutumiers du Burkina.

Balguissa Sawadogo
Ecodufaso.com/ Groupe Ecodafrik

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles