Connecte-toi avec nous

Mines & Energies

   |

SAMAO 2019 : Une série d’innovations pour la 4eme édition

Le présidium face à la presse

La 4ième édition de la Semaine des Activités Minières d’Afrique de l’Ouest (SAMAO) se tiendra du 26 au 28 Septembre 2019 à Ouagadougou au Centre International de Conférence de Ouaga 2000. En prélude à cet évènement, le ministre des mines et des carrières Oumarou Idani ainsi que le comité d’organisation se sont entretenus avec les médias le 17 septembre 2019.

La SAMAO se veut un espace de célébration et de valorisation des potentialités géologiques et minières du Burkina Faso mais aussi du continent africain. Tout comme les années précédentes, elle est placée sous le patronage du Chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré.

Cette année, elle s’ouvrira au monde sous le signe « Exploitation des ressources minérales et opportunités d’industrialisation de l’Afrique » Le choix du thème selon le ministre en charge des mines, Oumarou Idani, tient au fait que malgré le boom minier et donc les performances du secteur des industries extractives, les retombées socio-économiques restent faiblement perçues.

« Une situation qui pourrait justifier des perceptions sociales négatives et des attentes populaires très fortes vis-à-vis de cette branche d’activités » a-t-il ajouté.

La SAMAO 2019 s’articulera autour de la cérémonie d’ouverture, des panels suivis de débats, les expositions, les excursions et la soirée gala. Comme pays invité d’honneur, le choix a été porté sur le Canada. Un choix qui est motivé par le fait que le secteur minier canadien et celui du Burkina interagissent au profit des opérateurs économiques et des populations.

Par ailleurs, il faut noter que les actifs du Canada sur le secteur minier burkinabè se chiffrent à 2 000 milliards F CFA. En effet, sur 13 mines industrielles en exploitation au Burkina Faso, 7 sont canadiennes et sur 3 mines en construction, 2 sont canadiennes.

Placée sous le signe de la maturité, la SAMAO 2019 joue la carte de l’innovation. Le comité d’organisation a en effet introduit une série d’innovation. Il s’agit entre autres de la programmation de sessions techniques pour discuter de questions spécifiques, de l’adoption de panels débats contrairement aux éditions précédentes qui procédaient par des conférences. Autre innovation, l’on pourrait noter l’instauration d’un concours du meilleur stand et l’implication du ministère du commerce dans l’animation des débats. 350 millions F CFA, c’est le budget alloué à la présente édition.

La SAMAO 2018 avait enregistré plus de cinq sous thèmes développés en une dizaine de présentations et débats réalisés par des spécialistes des mines et carrières venus d’Afrique et d’Europe.

Sombéwendin Micheline Nanéma
Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Annonce publicitaire

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles