Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Salon burkinabè des transports et de la logistique : Un cadre de valorisation du secteur

Emmanuel Kuela, directeur de cabinet du ministère des transports

Pays de l’interland, l’enclavement du Burkina handicape son essor  économique. Quoi de plus judicieux qu’un cadre d’échanges et de promotion du domaine des transports au Burkina Faso. C’est cet objectif que s’est assigné le salon burkinabè des transports et de la logistique (TRANSLOG). Une première édition qui a tenu ses promesses, avec la cérémonie de lancement le 2 juillet 2019, en partenariat avec le ministère des transports et de la mobilité urbaine.

C’est une brillante initiative, a lancé le directeur de cabinet du ministère de transports et de la mobilité urbaine, Emmanuel Kuela, lors de discours d’ouverture. L’économie du Burkina est fortement tributaire du secteur des transports, mais un secteur qui présente de nombreuses contraintes qui influent négativement sur les efforts de développement. Les transports jouent un rôle important dans l’économie du Burkina en raison de son enclavement et de la forte intégration des échanges régionaux avec les pays de l’UEMOA (Union Economique Monétaire Ouest Africaine) et de l’importance de son commerce extérieur.

Les participants n’ont pas manqué au rendez-vous

Selon le directeur de cabinet, «C’est un secteur de création de richesses. La contribution des services marchands au secteur tertiaire a été de 60% en moyenne, ces dix dernières années, avec une contribution du secteur des transports.» Une amélioration de ce secteur participera fortement à la résorption de certaines causes de la pauvreté.

Par ailleurs M. Kuela a tenu a rassuré que le Burkina Faso s’est doté ces 20 dernières années de politique nationale  en matière de transport, appuyée sur un ensemble de documents de cadre stratégique à savoir la sécurisation des titres de transports entre autres. Il a par ailleurs tenu à expliquer le bien-fondé de l’accompagnement du ministère pour cet évènement « L’ensemble des activités qui concourent à mettre en évidence l’importance et la place  du transport dans cette économie est la bienvenue. C’est dans ce sens que le ministère soutient ce salon, qui on espère pourra travailler à mettre le rôle de ce secteur dans la construction de ce pays. »

Selon le promoteur du salon, Oumar Sidibé, ce salon se veut un espace de promotion de tous les segments de la chaine des transports et de la logistique.  C’est en cela, que 10 acteurs dans le secteur des transports et de la logistique  verront la reconnaissance de leur mérite.

Sombéwendin Micheline Nanéma

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Annonce publicitaire

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles