Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Saint-Valentin à Ouagadougou : Cadeaux cherchent acheteurs

C’est connu, le monde entier commémore l’Amour chaque 14 février de l’année. Même certaines personnes considèrent cette fête comme une habitude occidentale copiée, à Ouagadougou c’est l’occasion vraiment d’accorder une place de choix à l’être aimer. Et pour les commerçants c’est aussi une occasion pour faire de bonnes affaires. 2016 ne semble pourtant pas singulières. Les centres les plus fréquentés d’habitude pour se trouver toutes sortes de cadeaux sont pratiquement vide monde. Entre le grand marché de Ouagadougou, Burkina pas cher et ORCA DECO, même son cloche : « les affaires ne sont pas bonnes cette année ».

Posté à l’entrée du grand marché de Ouaga ou il expose dans un petit angle des tableaux, des nounous, des pots de fleurs artificiels et autres articles prisés par les femmes selon lui, M. Ouangrawa Souleymane nous confie une mévente comparée à l’année dernière. Selon lui ses recettes en 2015 dépassent largement ce qu’il a pu encaisser jusque-là. « L’année passée a cette même période, à a trois jours avant la Saint Valentin il y a du monde ici (ndlr : précisément ou nous étions arrêter). Les clients disent qu’ils n’ont pas d’argent. Malgré le faire que j’ai diminué mes tarifs. Par exemple l’année passée le plus bas pris c’était 10 000 F CFA cette année c’est 5000 F CFA. Mais même malgré cela rien. » Plus loin à l’entrée de Burkina Pas cher d’habitude inondé de monde ce n’est pas la mobilisation des grands jours. Là on trouve du tout emballage, sac nounous tableaux, fleurs ; sous-vêtements hommes, t-Shirt Saint Valentin.

St ValMême plainte de la morosité de la clientèle. Ici par contre l’on apprend que la majorité de la clientèle est féminines mais à deux jours avant la fête c’est encore le calme. Tiendrbéogo Souleymane et ses collaborateurs ont quant a eux expliqué cette morosité par la reprise difficile de l’économie après la crise socio-économique que travers le pause depuis fin 2014. Pour leur les commerçants ont invité les clients a prendre d’assaut les magasins pour d’une part pouvoir faire plaisir à l’être cher et d’autre part booster l’économie et partant celui des commerçants qui attendent cela pour nourrir leurs familles.

Balguissa Sawadogo
Eocdufaso.com/ Groupe Ecodafrik

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles