Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Route de l’Hôpital Yalgado OUEDRAOGO, le Premier ministre mécontent de l’état d’avancement des travaux.

Le Premier ministre, Christophe Joseph Marie DABIRE, accompagné du ministre des Infrastructures, Eric BOUGOUMA, a visité des chantiers en cours de construction dans la ville de Ouagadougou, ce lundi 6 mai 2019. Avec cette sortie, le Chef du Gouvernement est allé s’enquérir de l’état d’avancement des travaux et encourager les entreprises dans leurs tâches en charge de la construction de la route de l’Hôpital Yalgado OUEDRAOGO, de la route de Karpala, du pont de Djikofè et de la route de Boassa. Le moins que l’on puisse dire, c’est un bilan mitigé que le Chef du Gouvernement fait de cette sortie car il est satisfait de l’état d’avancement de certains travaux mais il est aussi déçu du retard accumulé sur d’autres. 

Le Gouvernement fait de l’entretien, de la réhabilitation et de la construction du réseau routier national, plus spécifiquement de la voirie urbaine une de ses priorités.

Pour ce faire, plusieurs projets ont été retenus dans la ville de Ouagadougou afin de permettre une bonne structuration du réseau de voiries urbaines et de décongestionner la circulation. Il s’agit des travaux d’aménagement de la section urbaine de la RN4 allant du croisement de la RN4/RN3 à l’échangeur de l’Est, y compris un prolongement jusqu’au croisement de l’Avenue de la Liberté, des travaux d’aménagement et de bitumage des rues 30.161 et 30.260, des travaux d’aménagement et de bitumage de la voie allant de Sondogo à la Cité de Boassa.

En vue de toucher du doigt les réalités de ces travaux, le Premier ministre, Christophe Joseph Marie DABIRE, accompagné du ministre des Infrastructures, Eric BOUGOUMA, y a effectué une visite, ce lundi 6 mai 2019.

La première étape de cette sortie a été la section urbaine de la RN4 allant du croisement de la RN4/RN3 à l’échangeur de l’Est y compris un prolongement jusqu’au croisement de l’Avenue de la Liberté, communément appelé route de l’Hôpital Yalgado OUEDRAOGO.

Ce projet cofinancé par la Banque Ouest-Africaine de Développement (BOAD) à 94.99% et par l’Etat burkinabè à 05.01% et exécuté par l’entreprise COGEB International connait un retard dans sa livraison.

En effet, lancé il y a de cela trois ans, précisément en novembre 2015 avec un délai d’exécution de 18 mois, ces travaux ne sont toujours pas achevés.

Selon le Directeur général du Bureau d’études AGEIM Ingénieurs Conseils, Tirago Hervé OUEDRAOGO, en charge du contrôle et de la surveillance des travaux, plusieurs raisons expliquent ce retard.

Il s’agit du problème de libération des emprises liées à la prise d’un décret d’utilité publique, du déplacement des réseaux de concessionnaires (réseaux existants sur la section urbaine et sur le dalot de la RN3), de l’environnement (proximité du projet avec le Parc urbain Bangr’Weogo) et de l’impossibilité de dévier le trafic, la démolition et la reprise du dalot sur le Canal central à cause des réseaux de l’Office National de l’Eau et de l’Assainissement (ONEA).

Demandant pardon aux usagers pour les désagréments causés, il a expliqué que son entreprise ne peut intervenir sans que toutes ces questions ne soient réglées.

« Nous espérons qu’avant l’installation des pluies, les principaux éléments des ouvrages seront terminés et que les usagers pourront circuler beaucoup plus calmement », a-t-il affirmé.

Après cette étape, cap a été mis sur les travaux d’aménagement et de bitumage des rues 30.161 et 30.260 confiés à la société Globex Construction.

Deux infrastructures sont concernées par ce chantier, à savoir la route de Karpala et le pont de franchissement de Djikofè, dans l’Arrondissement 11 de Ouagadougou.

De l’avis du Directeur du Groupement GIE/SCET BATIMAX, Parfait KONDIA, en charge du contrôle et de la surveillance des travaux, la route de Karpala connait un taux d’avancement de 48% sur un délai consommé de 36%, soit 12 points d’avance.

« Nous sommes en train de mettre les bouchés doubles pour éviter la saison des pluies. Dans les 45 jours qui viennent, nous pensons livrer la voirie au niveau de Karpala », a-t-il promis.

La visite s’est terminée par les travaux d’aménagement et de bitumage de la voie allant de Sondogo à la Cité de Boassa.

Long de 5,200 kilomètres, l’état d’avancement des travaux au niveau de ce tronçon, à entendre le ministre BOUGOUMA, est satisfaisant avec un taux d’exécution de 45% contre un délai tenu de 46%.

« C’est une situation qui est satisfaisante. Nous pensons que si le rythme actuel se poursuit nous ne serons pas en tout cas au rendez-vous du délai », a-t-il ajouté.

A la fin de la tournée, c’est un bilan mitigé que le Premier ministre donne de cette visite.

Et Christophe Joseph Marie DABIRE de déclarer : « C’est un sentiment vraiment mitigé. Nous sommes satisfaits des travaux à Karpala et à Djikofè. C’est un satisfécit total vu la qualité du travail qui est en train d’être fait par l’entreprise. Par contre, au niveau de Yalgado, c’est décevant. Malheureusement, trois ans après le démarrage des travaux à ce niveau et jusqu’aujourd’hui on ne voit pas le bout du tunnel ».

Par ailleurs, il a insisté non seulement sur le respect des délais contractuels mais aussi sur la qualité des ouvrages.

Puis, le ministre des Infrastructures a fait savoir que tous les travaux routiers lancés en 2018, connaissent des taux d’exécution satisfaisants, nonobstant des difficultés observées au niveau de quelques chantiers.

DCI/PM

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

 

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles