Connecte-toi avec nous

International

   |

Robby Gordon confiant sur le potentiel de son Gordini

Le 4 janvier prochain, Robby Gordon s’élancera sur les pistes du Dakar pour la deuxième année consécutive avec son nouveau Hummer, le Gordini (photo ci dessus). Après une édition 2014 décevante, la confiance est de mise du côté de l’équipe américaine.

Il y a tout juste un an, Gordon avait annoncé monts et merveilles de son nouveau jouet : la Gordini. Hélas son véhicule HST (Hummer Style Truck), un dérivé de ses précédents Hummer en plus compact, n’a pas franchement été à la hauteur. Pas le moindre succès en spéciale et un abandon à deux jours de l’arrivée alors qu’il était 44ème du général. « En 2014, j’ai vécu mon pire Dakar, sans victoire d’étape et un abandon, » annonce le Californien.

Depuis, l’équipe Speed Energy Racing a entamé une refonte du HST, principalement au niveau du refroidissement et réalisé plusieurs séances d’essais. Les résultats semblent concluants puisque le pilote de 45 ans défini ce truck comme son meilleur Hummer, au dessus de celui qui lui avait permis d’obtenir la troisième place final du rallye en 2009.

« Nous avons beaucoup travaillé sur la voiture, ajoute Gordon. « En tout, nous avons effectué plus d’une dizaine de séances. Nous nous sommes concentrés sur les soucis subis en 2014, essentiellement liés à la chaleur. En effet dès la première étape nous avons connu des problèmes de ‘vapor lock’ et nous avons brulé nos pistons. Il y a donc eu un gros travail de fait sur le refroidissement. Je suis plutôt content du résultat. Cette voiture est meilleure que mon meilleur Hummer. »

Bien plus fataliste que par le passé, et regrettant de ne pouvoir compter sur le soutien d’une grande marque américaine, l’Américain reste ultra ambitieux. Il en veut plus, encore et toujours. Il ne vient pas pour « se balader » comme il aime si bien le rappeler.

« L’objectif est toujours le même. Je ne viens pas pour la détente, mais pour gagner. En tant que patron d’écurie, je dois admettre que le Dakar est l’épreuve la plus difficile que je connaisse. Hormis le Dakar, il n’y a pas une course que nous n’ayons gagnée. Nous nous sommes imposés en NASCAR, en IndyCar, lors de courses de 24h. Nous avons remporté des spéciales sur le Dakar, mais pas le Dakar et c’est très frustrant. J’ai visionné des vidéos des Peugeot et elles seront performantes. Peugeot a en plus des armes redoutables avec ses pilotes. Concernant les Minis, je me suis moqué d’elles mais c’est un jeu, c’est de la communication et c’est plutôt amusant. Il n’y rien de personnel. Elles ont prouvé sur le terrain et elles risquent de continuer à botter des fesses. Mais nous serons dangereux… »

Gordon a donc beaucoup d’ambitions à 10 jours du départ. Pour ajouter un supplément d’optimisme, le californien sera associé à une légende du monde des Bajas, Johnny Campbell, vainqueur notamment de 11 Baja 1000 à moto et 8ème du Dakar en 2001.

Sylvain LE MOUEE
us-racing.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles