Connecte-toi avec nous

Développement

   |

REPRISE DE LA DIPLOMATIE BURKINABE AVEC LA CHINE POPULAIRE: Zéphirin Diabré plaide pour le business avec Taïwan

 

Le président d’honneur du Forum d’amitié sino burkinabé (FASIB), Zéphirin Diabré, à travers un communiqué rendu public le jeudi 24 mai 2018, a salué le rétablissement des relations diplomatiques entre le Burkina Faso et la Chine Populaire. Toutefois, il a plaidé pour le maintien des relations économiques et commerciales avec la Chine Taïwan.

La rupture des relations diplomatiques du Burkina Faso avec la Chine Taïwan au profit de la Chine populaire a suscité beaucoup de réactions. Au nombre desdites réactions, il y a eu celle du président d’honneur du Forum d’amitié sino burkinabé (FASIB), Zéphirin Diabré. Dans le communiqué publié jeudi 24 mai dans l’après-midi, quelques instants après l’annonce de la rupture, M. Diabré dit avoir «pris connaissance, comme tous les Burkinabè, de la déclaration du ministre en charge de notre diplomatie, annonçant la rupture de nos relations diplomatiques avec Taiwan, et le renouement de notre amitié avec la Chine populaire».

Pour Zéphirin Diabré, par ailleurs, Chef de file de l’opposition politique (CFOP), «cette décision qui relève des prérogatives pleines et entières de ceux à qui notre peuple a confié la charge des affaires du pays». Il a souhaité que ce choix des premières autorités burkinabè apporte beaucoup de bonnes choses au Burkina Faso. Et d’ajouter qu’en tant que président d’honneur du FASIB, il se réjouit fortement de cette décision, qui va dans le sens du combat que mène le Forum depuis des années.

Plus loin, M. Diabré souligne que dans les jours à venir, il plaidera fortement pour l’ouverture au Burkina et à Taipei d’un bureau de coopération commerciale de Burkina /Taiwan. «En principe, rien ne s’y oppose. La Chine populaire, lorsqu’elle entretient des relations diplomatiques avec vous, vous interdit d’avoir des relations diplomatiques avec Taiwan. Mais elle ne s’oppose pas aux relations économiques et commerciales», a expliqué Zéphirin Diabré dans son communiqué. Et de faire remarquer que c’est en vertu de ce principe que tous les grands pays (USA, France, Canada, Grande Bretagne, Allemagne, Italie, etc..) qui n’ont pas de relation diplomatique avec Taiwan, ont des bureaux de coopération économique avec Taiwan. «En clair, ils font la diplomatie avec la Chine populaire, et ils font le business avec Taiwan», a confié M. Diabré qui estime que «le Burkina aurait tort de ne pas exploiter cette piste».

Aussi, le président d’honneur du Forum d’amitié sino burkinabé (FASIB) pense que si les Burkinabè doivent toujours se réjouir des amitiés que qu’ils entretiennent avec tel ou tel pays, ils ne doivent jamais oublier que personne ne viendra développer le Burkina Faso à leur place. «Les pays qui ont réussi, y compris la Chine populaire et Taiwan, se sont développés en traçant leur propre voie originale. Ils n’ont pas copié quelqu’un et ils n’ont pas mendié auprès de quelqu’un. C’est une leçon que nous, Burkinabè, ne devons jamais cesser de méditer», a-t-il conclu son communiqué.

C’est ce jeudi, dans la matinée, que le ministre burkinabè des Affaires étrangères et de la Coopération régionale, Alpha Barry, lors d’un point de presse à Ouagadougou a annoncé que le Burkina Faso vient de rompre officiellement ses relations diplomatiques avec la Chine Taïwan avec qui le pays entretenait des relations de coopération depuis 1994.

Alfred KANON

ecodufaso.com / ecodafrik.com

 

 

 

 

 

Annonce publicitaire
Lecture en continue

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles