Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Rencontre Gouvernement – Secteur privé : « La montagne accouche d’une souris »

Tenue dans la Capitale économique burkinabè Bobo Dioulasso, sous le thème «  Quelle mesure pour une contribution du secteur privé à la mise en œuvre du Plan National de Développement Economique et Social », la 15ième rencontre Gouvernement secteur privé a battu son plein le lundi 8 mai 2017.
 

SUR LE MEME SUJET...
  Après le rendez-vous manqué de 2016, la rencontre gouvernement secteur privé, rendez-vous annuel du genre a relevé le pari de l’organisation. Tenue dans l’enceinte de la maison de la Culture de Bodo Dioulasso, elle a mobilisé plus d’une deux centaine de participants venus des treize régions du Burkina Faso. La particularité de cette édition a été marquée par le contexte de relance économique et surtout la mise en œuvre du nouveau référentiel de développement le PNDES.
Pendant dix heures d’horloge, les hommes d’affaires burkinabè tous secteurs d’activités confondus ont égrenés leurs chapelets de doléances et de suggestions sur divers questions importantes qui minent leur environnement.
Fiscalité, rétablissement de la confiance gouvernement-acteurs du privé, dette intérieure, reformes structurelles de l’environnement des affaires, approvisionnement en énergie, l’affaire Inoussa Kanazoe du nom de l’opérateur économique cible de poursuites judiciaires, etc. ont constitué entre autres les points clés des échanges.
Le Président de la Chambre de Commerce du Burkina Faso (CCI BF), Mahamadi Savadogo, s’est émerveillé pour la tenue effective de cette édition 2017. L’homme d’affaires a surtout insisté au nom du secteur privé, sur la nécessité de restaurer la confiance entre gouvernement et secteur privé au Burkina et surtout l’instauration d’un cadre propice pour un meilleur environnement des affaires pour le secteur privé national gage d’une bonne réussite des objectifs du PNDES.
Le président Sawadogo a aussi interpellé le gouvernement sur les questions du front social handicapant l’administration ainsi que l’insécurité dans le Nord du pays qui freinent véritablement l’activité économique.
Le Premier Ministre Paul Kaba Thiéba, lui a évoqué la nécessité urgente de retrouver la confiance entre le gouvernement et le privé. Il a surtout insisté sur le rôle combien important du secteur privé national pour l’atteinte des objectifs du PNDES. Le Premier Ministre a souligné la nécessité pour les hommes d’affaires et partant les burkinabè de croire au PNDES pour une garantie de son succès. Paul Kaba Thiéba a marqué la disponibilité de son gouvernement pour le suivi des recommandations qui seront prises à l’issue de la 15ième rencontre gouvernement secteur privé.
 
Cette édition a pris timidement fin à la suite des réponses des membres du gouvernement. Il s’agit des ministères ayant été directement concernés par les questions notamment en charge des infrastructures-Transport, celui de l’Energie, celui des télécommunications et celui du Commerce.
Les réponses ont cependant porté sur les grandes actions engagées par le gouvernement. De cette 15ième rencontre aucune mesure imminente n’est ressortie. En attendant le rapport final des échanges, c’est à l’unanimité que gouvernement et secteur privé ont reconnu la nécessité de restaurer la confiance pour véritablement relancer l’économie du Burkina Faso. Rendez-vous a été pris pour 2018.
 

(A Bobo Dioulasso)

Balguissa Sawadogo

Ecodufaso.com/ecodafrik.com

Annonce publicitaire

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles