Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Région du Centre-Est : Un poumon économique

Du 10 au 11 mai, nous séjournons à Tenkodogo. C’est une occasion pour nous de nous intéresser aux potentialités économiques de la région du Centre-Est.

La région du Centre-Est est située à l’extrême Est du Burkina Faso. Elle fait frontière avec le Togo et le Ghana. Elle couvre une superficie de 14 709,6 km2 soit 6,7 % du territoire national. Le chef-lieu de la région est Tenkodogo situé à 185 km de Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, à 105 km de la frontière du Togo et à 78 Km de la frontière du Ghana. La région dispose d’importantes potentialités permettant de développer la production par le biais des aménagements hydro-agricoles avec une maîtrise partielle de l’eau (dans les trois provinces) ou maîtrise totale de l’eau à Bagré au Boulgou. La région regorge d’un important potentiel de bas-fonds aménageables pour une amélioration de la production agricole pluviale et de contre saison. Les spéculations les plus importantes sont celles du mil, du sorgho, du maïs, du riz, des arachides, etc. En matière de production de riz, la région occupe le deuxième rang national. On note également la présence de cultures émergentes comme la banane, la pastèque. Cette situation offre des possibilités de spécialisation en l’occurrence pour ce qui est du riz, de l’arachide, de la pastèque et de la banane. Le potentiel irrigable dans la région est d’environ 33 830 ha. Le pôle majeur des aménagements hydro-agricoles dans la région demeure le barrage de Bagré. Les potentialités ne sont pas encore suffisamment valorisées. C’est au regard de toutes ces potentialités que Tenkodogo a été choisie pour abriter la dernière édition de la Journée Nationale du Paysan (JNP).

Tourisme et hôtellerie

Au niveau du tourisme et de l’hôtellerie, la région du Centre-Est dispose de quelques sites au nombre desquels on peut citer la tombe de Naba ZOUNGRANA à Komtoèga, la colline Boulgou à Garango ; la rivière Kulbalé, la colline de Gourgou au Boulgou.Les cérémonies coutumières d’importance touristique pouvant drainer des foules sont les Nabasga de Tenkodogo, de Koupèla, de Ouargaye , de Sengha et de Toudtrnga. L’hôtellerie connaît un développement réel avec la réalisation de nouvelles infrastructures hôtelières en particulier dans la province du Boulgou. Les hôtels Djamou, Laafi et Thieba sont les plus grands de la ville. Le coût moyen des chambres d’hôtels oscille entre 5000 F et 10 000 FCFA pour les chambres ventilées et 12 500 F à 25 000 FCFA pour les chambres climatisées. La position frontalière avec les deux pays voisins est un atout pour le secteur hôtelier étant donné que les échanges commerciaux engendrent d’importants flux de personnes.

Hotel Thieba

L’activité commerciale est très développée dans le Centre-Est. Le commerce se positionne comme l’une des plus importantes activités économiques de la région. Il porte sur plusieurs produits : produits alimentaires, matériaux de construction, carburant, lubrifiants, transport, hôtellerie, tissus, colas, etc. Il est favorisé par la situation géographique frontalière de la région et par l’esprit d’entreprenariat des populations. La région abrite le marché de Pouytenga qui a un rayonnement international. L’importance économique de ce marché et les substantielles recettes que l’activité économique procure à la commune a élevé l’agglomération de Pouytenga au rang des communes urbaines. Le commerce de bétail est très développé avec les marchés à bétail de Pouytenga, de Bittou et de Tenkodogo de Ouargaye.

Aimé Florentin BATIONO
Ecodufaso/ Groupe Ecodafrik

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles