Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Recherche : L’Economiste burkinabè Benoit Kafando rejoint l’Observatoire de la Francophone Economique

L’Observatoire de la Francophonie Economique vient d’annoncer l’arrivée du jeune économiste burkinabè, Benoît Kafando au sein de son équipe, au titre de Professionnel de Recherche.

Connu dans le milieu pour sa passion pour les questions de développement et son franc parlé, Benoit Kafando est originaire du Burkina Faso. Il est doctorant en économie du développement de l’Université de Sherbrooke (Québec) et titulaire d’un diplôme d’études approfondies (DEA) du Programme de Troisième Cycle Interuniversitaire (PTCI).

Ses recherches portent sur le capital humain, les inégalités de revenu et la pauvreté dans les pays en développement. Plus spécifiquement, il s’intéresse aux effets de l’amélioration du capital humain sur la réduction des inégalités de revenu et la pauvreté.

Monsieur Kafando a cumulé plusieurs années d’expérience en tant qu’assistant à la statistique à la division de l’accès aux micro-données de Statistique Canada. Il a également occupé le poste de conseiller économique au ministère de l’agriculture, de l’hydraulique et des ressources halieutiques du Burkina Faso.

Dans le milieu académique, il a enseigné sur la période allant de 2011 à 2020 dans plusieurs universités et grandes écoles au Burkina Faso, au Canada et au Maroc.

Il a notamment enseigné à l’Université Aube Nouvelle de Bobo Dioulasso ensuite professeur associé à l’Institut Supérieur Polytechnique de Ouagadougou, à l’Institut Africain de Management et à l’Institut supérieur de développement d’entreprises.

Monsieur Benoit Kafando participé à deuxième édition du programme FORJE et à la deuxième conférence internationale sur la Francophonie économique qui a eu lieu à Rabat du 2 au 4 mars 2020.

Monsieur Kafando a déjà publié des articles dans des revues scientifiques reconnues telles que Ideas et Cairn Info.

L’Observatoire de la Francophonie économique (OFE) de l’Université de Montréal a été créé en juin 2017 en partenariat avec le gouvernement du Québec, l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) et l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). Il a pour mission de devenir une ressource de premier plan sur les questions reliées à la Francophonie économique et, donc, un centre de calibre international d’études, de recherches et d’activités de liaison et de transfert sur la francophonie économique, ayant un intérêt marqué pour les pays en voie de développement, notamment en Afrique.

Balguissa Sawadogo

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Encadré : Résumé du Projet de recherche

Dans le premier article, nous montrons que l’investissement dans l’éducation des filles produit un rendement au moins égal à l’investissement dans l’éducation des garçons. Dans le second papier, nous montrons que l’amélioration de la qualité du capital humain permet de réduire significativement les inégalités de revenu. Le troisième article analyse les effets d’un investissement complet dans l’éducation et la santé des enfants d’aujourd’hui sur la dynamique de la pauvreté de demain. Sous un angle général, mes recherches visent à identifier les principaux mécanismes qui vont permettre d’accélérer la réalisation des Objectifs du développement durable (ODD) dans le monde. Plus spécifiquement, elles contribuent à éradiquer l’extrême pauvreté dans les pays en développement.

Annonce publicitaire

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles