Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Recherche en eau et assainissement

La Loterie nationale burkinabè (LONAB), en collaboration avec le programme USAID Afrique de l’Ouest pour l’approvisionnement en eau, assainissement et hygiène (USAID WA-WASH), a eu une rencontre avec les étudiants bénéficiaires des bourses d’études et de formation, le vendredi 7 août 2015 à Ouagadougou.

Conformément à son slogan : « Les lots aux heureux gagnants, les bénéfices à la nation entière », la Loterie nationale burkinabè entend faire profiter à tous les Burkinabè, les retombées générées par la structure. Pour ce faire, elle a décidé de mettre l’accent sur la santé et le bien-être des populations. Ainsi, en collaboration avec le programme USAID Afrique de l’Ouest pour l’approvisionnement en eau, assainissement et hygiène (USAID WA-WASH), elle a octroyé 44 bourses de formation à des étudiants issus de trois universités, à savoir ; l’Université de Ouagadougou, Aube nouvelle et l’Institut de l’eau et de l’Assainissement (2IE). Les étudiants bénéficiaires ont pu rencontrer leurs bienfaiteurs dans la soirée du vendredi 7 aout 2015 au siège de la LONAB.
D’une valeur de 127 millions de francs CFA, les bourses visent à soutenir des projets de recherches dans divers domaines tels l’hygiène, l’eau et l’assainissement, les changements climatiques, la sécurité alimentaire et le renforcement des capacités. Selon le directeur général de la LONAB, Lucien Carama, au regard des nombreux défis de développement auxquels le pays fait face notamment, en matière d’eau, assainissement et hygiène, la formation des jeunes est un élément capital, à prendre en compte, si l’on veut tendre vers le progrès. C’est pourquoi, il a exhorté les bénéficiaires à donner le meilleur d’eux-mêmes dans la conduite de leurs recherches.
Pour le directeur régional de l’USAID WA-WASH), Boukerrou Lakhdar, l’objectif de ce programme de bourses d’études est d’accompagner les étudiants qui préparent des diplômes de Master, en lien avec les domaines d’intervention de l’USAID WA-WASH, avec des fonds qui prennent en compte la formation, les frais de terrain, l’assurance, la santé et le pécule. Il a dit toute sa fierté de voir qu’à travers l’investissement des peuples burkinabè et américain, de nouveaux diplômés vont venir accroître les ressources humaines qualifiées, nécessaires au développement du Burkina Faso.

Un satisfecit pour
le programme

Selon une étude conduite par le programme USAID WA-WASH, le Burkina Faso a besoin de 34 600 personnes qualifiées dans le secteur de l’eau et 18 332 autres à employer dans le secteur de l’assainissement. Et c’est dans ce sens que le directeur régional, Boukerrou Lakhdar a affirmé que le programme va se poursuivre afin de mettre à la disposition du pays, des ressources à même de relever les défis de développement auxquels il est confronté.
Cette rencontre a été une occasion pour certains étudiants de présenter les fruits de leurs recherches. Le représentant des bénéficiaires, Aly Simboro, a remercié les deux partenaires pour leur clairvoyance en matière de formation et de recherche. « Je reste convaincu qu’avec un meilleur investissement dans le domaine de la formation et la recherche, notre pays pourra disposer de cadres compétents à même de contribuer au développement du Burkina Faso, voire de l’Afrique », a-t-il dit.
Avant ce face à face partenaires financiers/ bénéficiaires, une visite-terrain à Komki-Ipala, village situé à une vingtaine de Km de la capitale a permis à la délégation de toucher du doigt, les réalisations faites grâce à l’appui de la LONAB en collaboration avec l’USAID WA-WASH. Ainsi, après la rencontre avec les autorités locales, la délégation a effectué un tour dans la boutique de vente de comprimé Aquatab, un produit censé rendre l’eau potable. « Avec ce produit dans ma famille, nous avons moins de problème de maux de ventre et de diarrhée », a témoigné un chef de famille. Ensuite, la tournée s’est poursuivie avec la visite de latrines et de points d’eau mis à la disposition des populations par les deux organes. Pour le directeur général de la LONAB, Lucien Carama, c’est un satisfecit total qui se dégage à l’issue de cette visite, car les populations de la localité ont accueilli et salué à sa juste valeur le soutien qui leur a été apporté. Il a par ailleurs précisé que tout sera mis en œuvre pour la poursuite de cette collaboration pour le bien-être des populations.

Donald Wendpouiré NIKIEMA
nikdonald@yahoo.fr
Gisèle Mafati HEMA
(Stagiaire)
sidwaya.bf

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles