Connecte-toi avec nous

Finances

   |

Recensement fiscal : Mobiliser davantage de ressources pour le budget national

Depuis mai 2015, la Direction Générale des Impôts mène une opération de recensement fiscal. Cette action qui doit durer 03 mois, se déroule dans les villes de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso. Elle devra à terme permettre à l’administration fiscale de maîtriser le fichier des contribuables, d’élargir l’assiette fiscale et d’améliorer le niveau de recouvrement des recettes.

Le gouvernement exécute un budget d’austérité en cette période de transition. La mobilisation des ressources est donc un enjeu majeur pour poursuivre les actions de développement. Selon le ministère du budget, la nécessité s’impose alors de maîtriser l’assiette fiscale afin que chaque burkinabé puisse contribuer au financement de l’Etat, en fonction de ses capacités. C’est dans ce cadre que se situe cette opération de recensement fiscal qui s’étend de mai à juillet 2015 dans les villes de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso. La DGI s’est focalisée sur ces 02 villes car elles renferment plus de 95% de la masse globale de recette fiscale.

Mais que faudrait-il au juste entendre par « recensement fiscal ? » Il s’agit juste de l’opération consistant pour l’administration fiscale à se déplacer sur le terrain pour identifier et cerner les personnes imposables et cerner les activités économiques susceptibles de générer l’impôt. Le recensement fiscal permet de compléter ou d’enrichir le fichier des contribuables.
Les impôts locaux les plus touchés par le recensement fiscal sont la patente, la taxe de voirie, la contribution du secteur informel, la taxe de résidence, la taxe sur les jeux, la taxe sur la publicité, la licence des débits de boisson.
Le dernier recensement fiscal date de 2006. Bien menée, l’actuelle opération qui a cours jusqu’au 31 juillet 2015 à Bobo- Dioulasso devrait permettre de toiletter le fichier et d’atténuer les effets de l’incivisme fiscal (Fraude, corruption,…). Nous reviendrons sur les types d’impôts dans nos prochaines éditions.

Aimé Florentin BATIONO
Ecodufaso/ Groupe Ecodafrik

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles