Connecte-toi avec nous

Finances

   |

Rebranding Africa Forum : Le Burkina à la recherche d’investisseurs à Bruxelles


Du 13 au 15 octobre 2016, Bruxelles, la capitale de la Belgique accueille la 3è édition de cette rencontre d’hommes d’affaires et d’investisseurs dénommée Rebranding Africa Forum. Le Président du Faso, Roch Kaboré y était annoncé en orateur de marque. Malheureusement, il a dû annuler son voyage in extrémis pour une « panne d’avion » selon la version officielle de la présidence. Qu’à cela ne tienne, le Burkina Faso est représenté à Bruxelles par la ministre de l’économie et des finances et quelques hommes d’affaires. C’est un important rendez-vous économique qui peut offrir des perspectives au Burkina Faso.

« Le Rebranding Africa Forum, évènement annuel, constituera désormais un rendez-vous majeur pour le continent, un cadre où, se pensent les profondes transformations dont l’Afrique a aujourd’hui besoin afin de faire peau neuve et attirer les partenaires indispensables pour relever le défi du développement . Notre souhait est donc que ce forum annuel serve désormais de creuset de référence pour le nouvel envol de l’Afrique, définitivement émancipée, maître de son destin, avec une feuille de route pertinente et fiable, conçue par des Africains pour l’Afrique. Le continent pourra ainsi disposer d’un socle pour réaliser l’émergence. Non pas simplement cette émergence politique brandie à bout de programmes infrastructurels, mais surtout une plateforme adéquate pour réinventer demain grâce à un nouvel état d’esprit qui conduit plus sûrement à un développement autogéré et auto-entretenu. » C’est ainsi que le journaliste Thierry Hot propriétaire de plusieurs magazines dont Fasozine, Notre Afrique et président de Rebranding Africa Forum (RAF) situe les enjeux de la rencontre.
La première édition qui s’est déroulée en 2014 à Bruxelles a permis de réfléchir sur la nécessité de l’investissement et de l’entreprenariat pour la croissance économique de l’Afrique.
Le RAF 2015 a permis de mettre en lumière le grand potentiel économique et financier de l’Afrique ; pour les investisseurs. La formation, les ressources naturelles, les matières premières, l’eau, l’énergie, l’agriculture l’industrie,… ont été identifiés comme secteurs propices à l’investissement en Afrique.
La troisième édition se tient en ce moment même à Bruxelles sous le thème : « Relever le défi de l’industrialisation de l’Afrique ». Selon les organisateurs, l’Afrique devrait exploiter au mieux son énorme potentiel naturel et humain, de manière à se donner proportionnellement les moyens de nourrir sa population, de l’éduquer, de la former, de la soigner, de créer suffisamment d’emplois, ou encore de produire assez d’énergie pour répondre à ses besoins et attentes multiformes. C’est pour cette raison que la présente édition a décidé de se focaliser sur l’industrialisation de l’Afrique. Décideurs politiques, acteurs économiques, investisseurs, entrepreneurs et experts venus des quatre coins du monde au tour de trois panels: « Investir et financer la deuxième industrialisation de l’Afrique » ; « Technologies du futur et enjeux énergétiques » ; « Les chantiers de l’agro-industrie ».
Le Burkina Faso est pays vedette du RAF 2016, en raison, selon Thierry Hot, de son dynamisme économique et de ses acquis en matière de démocratie et de liberté. A cet effet, la journée du 14 octobre sera entièrement dédiée au Burkina Faso. Elle permettra au pays de présenter son potentiel, ses atouts économiques et la vitalité de ses secteurs porteurs. Le Burkina Faso est représenté à cet important forum par la ministre de l’économie, des finances et du développement, Rosine Coulibaly qui y conduit une délégation.

 

 

Aimé Florentin BATIONO
ecodufaso.com / ecodafrik.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles