Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Rapport 2014 du REN-LAC : le Gouvernement de la transition déterminé contre la corruption

Le Réseau national de lutte anti-corruption (REN-LAC) a publié son Rapport 2014 sur l’état de la corruption au Burkina Faso, le 30 juin 2015, à Ouagadougou.
Le gouvernement prend acte des résultats contenus dans ledit rapport et salue la contribution du REN-LAC aux efforts d’anéantissement de la corruption au Burkina Faso.

La lutte contre la corruption connait des avancées avec le vote par le Conseil National de la Transition (CNT) de la Loi portant prévention et répression de la corruption, le début d’examens des dossiers de crimes économiques, et les interpellations de dignitaires de l’ancien régime sur leur gestion des deniers publics.

Rapport Ren LacIl convient également de signaler la mise en œuvre de la politique nationale de bonne gouvernance, ainsi que les audits des marchés publics, gestions 2010, 2011, 2012 et 2013, dont les rapports sont attendus en 2015.

Enfin, le Gouvernement accorde une attention particulière aux rapports des structures de contrôles de l’Etat dont en particulier ceux de l’Autorité Supérieure de Contrôle d’Etat (ASCE). Il envisage des mesures fermes pour la mise en œuvre des différentes recommandations.

Les Autorités de la Transition restent conscientes que le chemin de la lutte anti-corruption est long et difficile. Elles lancent un appel aux Burkinabè pour un sursaut afin que la lutte contre la corruption soit une affaire de tous.

Le Service d’information du Gouvernement (SIG)

lefaso.net

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles