Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Promotion de l’agriculture familiale : Oxfam au Burkina lance le Prix Koobo

Oxfam au Burkina Faso par son Directeur pays M. Omer Kabore a procédé au lancement le jeudi 2 juillet, du Prix Koobo du journalisme pour l’exploitation familiale. La cérémonie de lancement de la compétition a eu lieu au Petit Méliès en présence des différents partenaires et alliés ainsi que de nombreux journalistes.
Ce n’est un secret pour personne, l’agriculture familiale encore appelée petite exploitation, nourrit plus de 80 % de la population au Burkina Faso. Mais le contexte politico économique à la solde de la promotion de l’implantation d’entreprises d’exploitation minière ainsi que de la valorisation de l’agrobusiness empiètent sur les petits exploitants. C’est conscient de cette dure réalité que l’ONG Oxfam avec ses partenaires et alliés ont lancé depuis 2014 et ce de façon annuelle, le Prix Koobo du journalisme pour la promotion de l’agriculture familiale. Le directeur pays de l’ONG Oxfam au Burkina, M. Omer Kabore explique « Les personnes avisées de la thématique ici ainsi que certains qui sont ici dans la salle pourront surement vous édifier sur ce sujet. Je voudrais vraiment dire que le prix le Koobo du journalisme pour l’exploitation familiale vise essentiellement à susciter l’intérêt des journalistes sur la thématique de l’agriculture familiale. Ce prix vise à susciter leur intérêt à participer aux débats politiques, à être des acteurs de changements, mais aussi à se spécialiser sur des thématiques qui ne sont pas souvent « vendables » (ndlr : exemple de l’agriculture familiale). C’est pour cela, avec l’ensemble des partenaires et alliés nous sommes à notre deuxième édition du prix Koobo. »

Le prix Koobo va essentiellement récompenser à l’issu de la compétition, les journalistes intervenant dans la presse écrite, la radio et la télévisions qui se seront illustrés. Le prix concerne essentiellement les productions qui vont s’étaler sur la période du 1 juillet au 31 octobre 2015. Trois prix seront donnés d’une valeur de 500 000 f CFA par prix dans les trois catégories à en croire M. Kabore.

M. Kabore a donc inviter les journalistes à une forte participation à cette compétition qui sera utile pour les petits producteurs et paysans qui travaillent sans relâche pour nourrir la population et qui devraient avoir le droit à une vie digne. Car faut-il le rappeler la réalité est tout autre.
La cérémonie a pris fin par une remise symbolique, du document constituant le règlement intérieur, au représentant de l’Association des Journalistes du Burkina.

Balguissa Sawadogo
Ecodufaso.com/ Group Ecodafrik

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles