Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Projets et programmes financés par l’Union Européenne au Burkina : Des progrès enregistrés

La Direction générale de l’économie et de la planification (DGEP), en collaboration avec la délégation de l’Union Européenne au Burkina Faso, a organisé le jeudi 04 octobre 2018 à Ouagadougou, la deuxième revue du portefeuille des opérations de l’Union Européenne au Burkina Faso. L’objectif visé à travers cette revue à mi-parcours, est, d’une part d’évaluer les performances du portefeuille global des opérations de l’Union Européenne au Burkina Faso et d’autre part, de prendre les mesures idoines pour juguler les difficultés rencontrées. La cérémonie d’ouverture a été présidée par Mme Hadizatou Rosine COULIBALY/SORI, ministre de l’économie, des finances et du développement, en présence de Jean LAMY, chef de la délégation de l’Union Européenne au Burkina Faso.

 

L’Union Européenne finance plusieurs projets et programmes de développement au Burkina Faso. La mise en œuvre de ces projets et programmes rencontre très souvent d’énormes difficultés qui entravent leur bonne exécution. Ces difficultés sont entre autres : la lenteur dans la mise à disposition des fonds, le retard dans le déblocage de la contrepartie nationale, le manque d’anticipation dans le processus de passation des marchés, l’insuffisance de suivi des chantiers exécutés par les entreprises etc.
En vue de trouver des solutions adéquates à ces situations, la direction générale de l’économie et de la planification, en collaboration avec l’Union Européenne, a initié une rencontre avec les coordonnateurs des différents projets et programmes, ce jeudi 4 octobre 2018.

Lors de la cérémonie d’ouverture, Mme Hadizatou Rosine Coulibaly/Sori, ministre de l’économie, des finances et du développement, a salué la qualité du partenariat avec l’Union Européenne. Un partenariat, qui selon elle, est basé sur l’engagement mutuel. Evoquant les investissements réalisés, Hadizatou Rosine COULIBALY/SORI a souligné que ces deux dernières années, l’appui de l’Union Européenne au Burkina Faso a considérablement évolué. Ainsi, Au nom du Gouvernement, elle a exprimé sa gratitude à l’institution pour ces multiples appuis (appuis budgétaires, financement des projets et programmes de développement), qui selon elle, favorisent le développement économique et social du Burkina au bénéfice des populations.
M. Jean LAMY, ambassadeur chef de la délégation de l’Union Européenne au Burkina Faso a, quant à lui, salué cette initiative de la Direction Générale de l’Economie et de la Planification. Pour lui, cette rencontre permet de déceler les forces et les faiblesses des projets et programmes financés par son institution. Il a en outre souhaité que des efforts soient fournis de chaque côté afin que les performances soient améliorées.

 

Vue d’ensemble des participants (crédit photo Minefid)

Vue d’ensemble des participants (crédit photo Minefid)

 

A la suite de leur intervention, M. Hyacinthe TAMALGO, Directeur Général Adjoint de l’Economie et de la Planification a fait le point des opérations du portefeuille de l’Union Européenne au Burkina Faso. Il ressort que le montant global des opérations de l’Union Européenne au Burkina Faso au 31 Août 2018, est estimé à 632,68 milliards de F CFA. Cette somme est repartie entre les appuis budgétaires, le financement des projets et programmes classiques et le financement des projets du fonds fiduciaire. Ces appuis financiers concernent plusieurs domaines dont la santé, la justice, le développement rural et la sécurité alimentaire, les infrastructures, la sécurité, l’eau potable, les changements climatiques et l’énergie.
L’ensemble des interventions (appuis budgétaires et financement des projets et programmes) seront examinés, au cours de la revue, en vue d’améliorer les taux d’exécutions physiques et financières.

Synthèse de la rédaction

Annonce publicitaire
Lecture en continue

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles