Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Projet de société et entrepreneuriat des jeunes : L’APJEF ouvre le débat avec 6 partis politiques en compétition pour la présidentielle 2020

L’association professionnelle des jeunes entrepreneurs du Faso (APJEF) a organisé le 12 Novembre 2020, une conférence débats sur les projets de société des candidats aux élections présidentielles, en rapport avec l’entreprenariat des jeunes. Chaque parti a bénéficié de 10 minutes pour convaincre les jeunes.

L’association professionnelle des jeunes entrepreneurs du Faso (APJEF) s’est donné pour objectif de promouvoir l’esprit d’entrepreneuriat chez les jeunes. Ainsi, pour les élections à venir, elle a organisé une conférence débats dans le but de permettre à chaque parti, de présenter et de défendre son projet de société, en rapport avec l’entreprenariat des jeunes. Ce sont au total 06 partis politiques qui ont été représentés à cette conférence débats. Il s’agit entre autres du Congrès pour la démocratie et du progrès (CDP), le Mouvement patriotique pour le salut (MPS), le Mouvement pour le changement et la renaissance (MCR), le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), le Soleil d’avenir et l’Union pour le progrès et le changement (UPC). Les différents projets de société s’articulent autour de la culture entrepreneuriale, la formation professionnelle, la création d’emplois et les fonds pour le financement des projets des jeunes.

Selon le secrétaire exécutif national de l’APJEF, Limaba Lompo, le vote est un contrat qui unit l’électeur au candidat pour une période donnée. « Nous avons donc estimé, qu’avant de conclure ce contrat, il est important d’en connaitre le contenu, les tenants et les aboutissants ». Il a ensuite ajouté que cette conférence débats est une occasion pour les jeunes, présents à cette rencontre, d’échanger à bâtons rompus avec les candidats.

Pour le chef d’entreprise, Romaric Badolo, les partis ont présenté des programmes alléchants. Mais il appartiendra à chacun de faire son analyse et d’opérer son choix.  « C’est voir ce qui est réaliste, ce qui nous convient, et le candidat qui pourra nous aider à mieux porter nos rêves », confie-t-il.  

Le secrétaire exécutif national de l’APJEF, Limaba Lompo, a soutenu que les hommes politiques devraient prendre véritablement la question de la jeunesse en compte. « Nous ne voulons plus que ce soit un effet de mode. La jeunesse doit être au cœur des programmes de ceux qui auront à conduire la nation les années à venir », a-t-il rappelé.

L’APJEF entends mener, sans que la liste ne soit limitative, la promotion de l’entreprenariat, la formation des membres, la constitution d’un fonds commun, l’assistance en gestion des entreprises membres, le développement de l’esprit d’entreprenariat, la recherche des solutions à la problématique de financement des jeunes entrepreneurs et, le développement de toute initiative capable d’améliorer le climat des affaires des jeunes au Burkina Faso.

Sombéwendin Micheline Thiombiano/Nanéma

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles